Cet article date de plus de cinq ans.

Attaque à la hache dans un train allemand : l'agresseur serait un "combattant" de Daech

Un jeune demandeur d'asile afghan de 17 ans a grièvement blessé quatre passagers d'un train à la hache et au couteau lundi soir en Bavière. Il a ensuite été tué par la police. Le porte-parole du ministre régional de l'Intérieur a jugé "assez probable qu'il s'agisse d'un attentat islamiste." Un attentat revendiqué par Daech.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (L'agresseur a été tué près de la gare de Wurtzbourg © REUTERS / Kai Pfaffenbach)

 "L'agresseur semble être un Afghan de 17 ans ayant vécu un certain temps à Ochsenfurt. Il s'est attaqué soudainement aux passagers à l'aide d'un couteau et d'une hache, blessant grièvement plusieurs personnes. Certaines sont maintenant entre la vie et la mort", a affirmé lundi soir le ministre bavarois de l'Intérieur, Joachim Herrmann, en direct à la télévision publique. 

Attentat revendiqué par Daech

"L'auteur de l'attaque à l'arme blanche en Allemagne est l'un des combattants de l'Etat islamique et il a mené cette opération en réponse aux appels à viser les pays de la coalition (dirigée par Washington) qui combat l'EI" selon Selon l'agence Amaq qui est liée à l'Etat islamique.

Une attaque brutale

Il était 21h15 quand le signal d’alarme a été déclenché. Le train est alors à l’approche de la gare de Würtzbourg et ce demandeur d’asile a sorti une hachette et un couteau pour attaquer d’autres passagers de ce train régional, en criant Allahu Akbar. Une attaque brutale. Cinq  voyageurs, une famille de touristes originaires de Hong-Kong, sont frappés dans ce wagon à étage qui ressemble à un RER. Quand le train s’arrête, le jeune homme de 17 ans réussi dans un premier temps à prendre la fuite. Une patrouille de la police se trouvait par hasard à proximité et le prend en chasse. Cerné, il aurait voulu les attaquer et les policiers ont alors ouvert le feu. Ce garçon de 17 ans vivait depuis quelques mois en Allemagne, c’était un mineur isolé arrivé seul d’Afghanistan et depuis deux semaines il avait été placé dans une famille d’accueil.

Agression similaire d'un déséquilibré en mai

Dans la nuit, le ministère de l’Intérieur bavarois a confirmé qu’il s’agissait probablement d’un attentat islamiste et qu’il y avait possiblement un lien avec la tragédie de Nice tout en restant très prudent. Ce matin il a annoncé que "lors de la fouille de la chambre" où vivait le jeune Afghan, "un drapeau de l'EI fabriqué artisanalement a été retrouvé". Début mai, également en Bavière, un Allemand de 27 ans avait commis une agression similaire dans une gare, faisant un mort et trois blessés. Dans un premier temps, les autorités avait également fait état d’une attaque à caractère islamiste avant de se rétracter. Il s’était avéré que l’agresseur souffrait de troubles psychiatriques.

  

 (allemagne)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.