Attaque à l'explosif contre le siège du PS à Carcassonne

Des tags mentionnant le Comité d'action viticole et le nom du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, barrent la façade des locaux.

Le siège de la fédération PS de l\'Aude, situé à Carcassonne, a été la cible d\'une attaque à l\'explosif, dans la nuit du 16 au 17 juillet 2013.
Le siège de la fédération PS de l'Aude, situé à Carcassonne, a été la cible d'une attaque à l'explosif, dans la nuit du 16 au 17 juillet 2013. (FRANCE 3 LANGUEDOC-ROUSSILLON)

Qui en veut à Stéphane Le Foll ? Le siège du Parti socialiste de l'Aude, à Carcassonne, a été l'objet d'une attaque à l'explosif, dans la nuit du mardi 16 au mercredi 17 juillet. Le nom du ministre de l'Agriculture ainsi que le sigle du Comité d'action viticole (CAV) ont été tagués sur les murs du local, fortement endommagé par l'explosion. 

Que s'est-il passé ?

Les faits se sont déroulés vers 1 heure du matin. L'engin explosif, dont la nature n'a pas encore été identifiée, a détruit l'entrée du bâtiment, faisant voler en éclats la porte et les vitres. Selon Midi Libre, la porte d'entrée a été forcée. Les vitres de l'école située en face de la fédération ont été brisées par l'explosion.   

L'enquête a été confiée à l'antenne perpignanaise du service régional de police judiciaire de Montpellier. 

 Qui sont les suspects ?

Le Comité d'action viticole est un groupe de producteurs de vin radical, habitué des actions coup de poing. Malgré les tags, "il n'y a pas eu de revendication précise du CAV", a précisé le secrétaire fédéral du PS dans l'Aude, l'eurodéputé Eric Andrieu. "Il pourrait s'agir d'une protestation contre l'abandon récent d'un amendement qui permet aux viticulteurs de toucher 15% d'avance lors de la commande de vin. Les producteurs sont actuellement payés à la retiraison, au fur et à mesure que le vin est déstocké pour être vendu", explique-t-il.

Mais il doute de la responsabilité du CAV : "Nous recevons régulièrement les représentants viticoles sur cette question, c'est pourquoi je doute que cette explosion soit un acte de protestation de la profession." Le syndicat des vignerons de l'Aude s'est quant à lui démarqué de cette attaque.

 Quelles réactions au PS ?

"Rien ne justifie ce type de plastiquage, car attaquer le siège de la fédération audoise du Parti socialiste, c’est attaquer la démocratie", juge Eric Andrieu.

"Je ne comprends pas une telle attitude et une telle manifestation avec cette violence, avec une bombe", a réagi le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, à la sortie du Conseil des ministres. "Sur la question de la viticulture, la France a obtenu beaucoup de choses. Les derniers éléments, c'était cette question des avances qui sont faites à l'échelle européenne, on a obtenu gain de cause." Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a lui condamné un acte "inacceptable, lâche et criminel".