Seine-Saint-Denis : neuf mois après sa violente interpellation, Théo "va mieux" mais le "combat continue"

L'état de santé de Théo, le jeune homme de 22 ans agressé lors de son interpellation en février dernier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), s'améliore indique son frère Mickaël qui demande, samedi, des sanctions à l'encontre des quatre policiers mis en examen.

Des manifestations avaient eu lieu en février 2017 après la violente interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).
Des manifestations avaient eu lieu en février 2017 après la violente interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). (MAXPPP)

Théo "va mieux". Neuf mois après son interpellation violente à Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, Mickaël, le frère du jeune homme de 22 ans grièvement blessé lors de son interpellation, a témoigné, samedi 28 octobre, sur France Bleu Paris, alors qu'un rassemblement de soutien est prévu à 15 heures devant le tribunal de Bobigny.

Théo a vécu un traumatisme ce 2 févrierMickaël
frère du jeune homme
à France Bleu Paris

Après son agression le 2 février, Théo avait été hospitalisé durant deux semaines. Son agression avait provoqué un  traumatisme chez le jeune homme de 22 ans. "Nous, tous les jours, on le voit et on le revit ce traumatisme", a expliqué Mickaël. Pour autant, "le combat continue", a lancé le frère de Théo.

Dans cette affaire, quatre policiers ont été mis en examen, dont un pour viol"On souhaite que justice soit faite pour Théo et que ceux qui ont fait ça, les quatre en l'occurrence, soient punis comme il se doit", a déclaré Mickaël.

Cette affaire avait donné lieu à plusieurs nuits d'émeutes en Seine-Saint-Denis, ainsi qu'à de nombreuses manifestations contre "les violences policières" partout en France.