François Hollande à Aubervilliers pour apaiser les violences

Dix jours après l'interpellation violente du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), François Hollande s'est rendu mardi 14 février à Aubervilliers pour envoyer un message d'apaisement.

FRANCE 3

Si la visite du chef de l'État à Aubervilliers, mardi 14 février, se faisait sur le thème de l'emploi, elle avait surtout valeur de symbole après les nombreux incidents ayant eu lieu dans plusieurs communes de Seine-Saint-Denis depuis le viol présumé sur Théo, jeune homme interpellé le jeudi 2 février à Aulnay-sous-Bois dans des conditions houleuses.

Interpellé par des habitants

À son arrivée à la mission locale d'Aubervilliers François Hollande a d'ailleurs immédiatement été interpellé par une habitante criant "Justice pour Théo", preuve de la tension causée dans de nombreux quartiers populaires par l'arrestation violente du jeune homme. Dans une brève allocution prononcée sur place, il juge "inacceptables" les dégâts provoqués en marge des manifestations, appelant au respect dans les deux sens entre les policiers et la population.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Hollande lors d\'une visite à la mission locale d\'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), mardi 14 février 2017.
François Hollande lors d'une visite à la mission locale d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), mardi 14 février 2017. (R. PRUDENT / FRANCEINFO)