Aulnay-sous-Bois : plusieurs centaines de personnes ont marché en criant "Justice pour Théo"

Un policier a été mis en examen pour viol et ses trois collègues pour violences volontaires en réunion, suite à une interpellation très violente d'un jeune homme à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), jeudi 2 février.

France 3

Entourés de leurs proches, Éleonore et Mickaël se rendent au chevet de leur petit frère. Depuis son lit d'hôpital, Théo tente de récupérer. Ce lundi 6 février, il est revenu sur sa violente interpellation de jeudi dernier par téléphone avec son avocat. "Le policier est revenu vers moi pour pendre sa matraque et il me l'a enfoncé dans les fesses, volontairement [...] Je suis tombé sur le ventre, j'ai mis mes mains dans le dos et ils m'ont mis les menottes", a-t-il déclaré.

"Justice pour Théo !"

Malgré les poursuites et la suspension des policiers, la colère des familles ne retombe pas. "Ces gens-là ne sont pas policiers. Que les personnes qui ont commis ces actes soient révoquées", a demandé un proche de la victime. Plusieurs centaines de personnes ont défilé dans la cité des Trois Mille en criant "Justice pour Théo !". L'enquête se poursuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Plusieurs centaines de personnes ont défilé lundi 6 février à Aulnay-sous-Bois, réclamant \"Justice pour Théo\".
Plusieurs centaines de personnes ont défilé lundi 6 février à Aulnay-sous-Bois, réclamant "Justice pour Théo". (CITIZENSIDE/ALPHA CIT / CITIZENSIDE)