Cet article date de plus de six ans.

Affaire Théo : le commissaire d'Aulnay-sous-Bois déjà condamné dans une affaire de violences policières

France Inter rapporte mardi que le patron des quatre policiers mis en examen après la violente interpellation de Théo à Aulnay-sous-Bois avait été condamné, en mars 2008, dans une affaire de violences policières.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un manifestant tient une pancarte en soutien à Théo, le 9 février 2017 à Rennes (Ille-et-Vilaine). (MARTIN BERTRAND / AFP)

Le commissaire d'Aulnay-sous-Bois, patron des quatre policiers mis en examen après la violente interpellation de Théo il y a une dizaine de jours, a été condamné en 2008 pour ne pas avoir empêché des violences policières, rapporte France Inter mardi 14 février, confirmant une information du quotidien L'Humanité.

En 2004, un homme interpellé après une course-poursuite, entre Paris et Créteil, avec les forces de l'ordre, avait fait l'objet de violences policières. L'un des policiers lui avait même glissé un enjoliveur entre les fesses. Le commissaire qui dirigeait l'opération avait été condamné en 2008 à un an de prison avec sursis et un an d'interdiction professionnelle pour abstention volontaire d'empêcher un crime ou un délit. Et c'est donc le même qui dirige aujourd'hui les agents mis en cause pour violences policières dans l'affaire Théo.

Pour autant, on ne peut pas faire un parallèle entre les deux affaires, estime Céline Berthon, du syndicat national des commissaires de police. "Parfois on doit rendre compte de faits pour lesquels nous ne sommes pas là parce que nous sommes les chefs et que nous sommes responsables, explique-t-elle. Faire ce parallèle aujourd'hui, je trouve le procédé parfaitement malhonnête, et j'oserais même dire que je le trouve tout à fait dégueulasse."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Théo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.