Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Agressions de policiers à Champigny : "Touche pas à mon flic", lance Eric Ciotti

Sur BFMTV, le député des Républicains a dit être "naturellement favorable" au retour des peines planchers.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député LR Eric Ciotti sur BFMTV, mercredi 3 janvier.  (BFMTV)

"Cette histoire est insupportable. Les images que l'on a vues, qui ont été diffusées sont d'une violence inouïe. On est face à une forme de barbarie contemporaine", a estimé Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes, sur BFMTV, mercredi 3 janvier, après l'agression filmée de deux policiers le soir du Nouvel An à Champigny-sur-Marne.

"Je veux aujourd'hui que l'on soit sur le long terme, a ajouté l'élu des Républicains. Que le soutien aux policiers soit une priorité nationale. J'ai envie de dire ce matin 'touche pas à mon flic'. Il faudrait qu'il y ait une réaction de notre pays, de l'Etat et de la société." 

Interrogé sur la réponse à apporter, Eric Ciotti estime que "les peines doivent être exécutées", se disant "naturellement favorable" au retour des peines planchers : "Je demande qu'il n y ait plus aucun aménagement de peine pour des condamnations qui sanctionnent un outrage à un dépositaire de l'autorité publique."

Le député des Alpes-Maritimes a également déploré la baisse des effectifs de policiers à l'œuvre "depuis 50 ans, et j'englobe tous les gouvernements y compris ceux que j'ai soutenus, qui portent une responsabilité dans l'affaiblissement de l'Etat régalien".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agression de policiers à Champigny-sur-Marne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.