VIDEO. Agression de la prison de Condé-sur-Sarthe : "On a l'impression d'un laxisme généralisé", dénonce Louis Aliot

Le député Rassemblement national, invité de franceinfo mercredi, a estimé que le système carcéral n'était pas adapté "aux gens radicalisés". 

RADIO FRANCE

"Nous sommes dans une prison de déradicalisation, paraît-il très sécurisée, avec des procédures, des protocoles et on laisse rentrer pour un week-end sa femme en robe longue, sans la fouiller, avec des couteaux en céramiques", a réagi Louis Aliot, au lendemain d'une agression de surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe.

Le député Rassemblement national (RN) a poursuivi en notant que "maintenant tout le monde saura que les couteaux en céramique ne sonnent pas aux portiques". "On a l'impression d'un laxisme généralisé", a-t-il ajouté. L'élu des Pyrénées-Orientales a rappelé qu'il y a "deux ans, le personnel pénitentiaire demandait un certain nombre de mesures de sécurité, de rétablissement de fouilles". La femme de ce détenu "aurait dû être fouillée". "Elle arrive avec une tenue qui n'est pas une tenue commune, normale, on doit la fouiller. Quand vous avez un islamiste radical en prison et que sa femme en djellaba vient, c'est un élément suspect et on devrait la fouiller, ça me paraît évident", a-t-il développé. 

Des "procédures draconiennes" réclamées

Le Rassemblement national a estimé dans un communiqué que le système carcéral n'était pas adapté. "Il y a une surpopulation carcérale qui fait que le personnel pénitentiaire est débordé et n'a plus les moyens de faire face et on ne mélange pas des gens radicalisés, dangereux avec d'autres détenus, a déclaré Louis Aliot. Il faudrait des centres spécialisés, isolés, avec des procédures draconiennes. On a une espèce de prévention à l'égard de gens qui n'ont que la haine et la volonté de destruction de notre monde. C'est incroyable. Avec ces gens-là, on ne prend pas de pincettes. On utilise la force légale et on les met à l'isolement."

Louis Aliot, député Rassemblement national des Pyrénées-Orientales, invité de franceinfo le 6 mars 2019.
Louis Aliot, député Rassemblement national des Pyrénées-Orientales, invité de franceinfo le 6 mars 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)