DIRECT. Prise d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe : les deux surveillants libérés

La direction de l'administration pénitentiaire l'a annoncé à franceinfo, mardi soir.

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 6 mars 2019.
La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 6 mars 2019. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Deux surveillants ont été pris en otage par un détenu, mardi 11 juin, à la prise de Condé-sur-Sarthe (Orne), avant d'être libérés dans la soirée. Le détenu s'est rendu. "L’intervention des équipes du RAID et des ERIS à la maison centrale de Condé-sur-Sarthe (Orne), où un détenu avait pris en otage deux surveillants pénitentiaires depuis 19h40 le 11 juin, a pris fin le 12 juin vers 00h30", a indiqué le ministère de la Justice dans la nuit.

Les deux surveillants libérés. Un premier surveillant avait été libéré vers 23h30.
La seconde surveillante a été libérée au moment où le détenu s’est rendu, précise le ministère de la Justice.

Francis Dorffer, un habitué des prises d'otages. Il ne s'agit pas d'une première pour cet homme qui a déjà commis au moins cinq autres prises d'otages en détention. Il a écopé de trente ans de prison pour le meurtre d’un codétenu, puis a été à plusieurs fois condamné pour des séquestrations de personnel en prison. 

Arme blanche artisanale. Francis Dorffer n’est pas dans le quartier réservé aux détenus radicalisés, précise la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) à France 2. Il s'agit d'un détenu de droit commun qui a déjà retenu des surveillants. Il retient les deux personnes avec une arme blanche artisanale, ajoute-t-elle.

Demande de transfert. Francis Dorffer mène cette prise d'otages pour demander un transfert, afin d'être plus proche de sa famille.

Grave incident dans la même prison en mars. Michaël Chiolo, 27 ans, connu pour radicalisation, a poignardé deux surveillants, le 5 mars, et s'est retranché avec son épouse avant d'être neutralisé.

Etablissement sous haute-surveillance. A la suite de l'attaque du 5 mars et d'une mobilisation du personnel de l'établissement, des mesures drastiques ont été prises à la prison de Condé-sur-Sarthe. Les conditions de sécurité sont désormais "dignes d'un quartier de haute sécurité", avait estimé sur franceinfo, le 30 avril, Benoît David, avocat de cinq détenus de l'établissement.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ORNE

00h13 : Il est minuit, voici les infos de ce mardi 11 juin :

Un des deux agents pris en otage par un détenu à la prison de Condé-sur-Sarthe a été libéré. "Le dialogue est toujours en cours", précise la direction de l'administration pénitentiaire à franceinfo. Plus d'infos ici.


Il est âgé de 20 ans et n'est pas titulaire du permis de conduire. Le chauffard soupçonné d'avoir renversé deux enfants, dimanche à Lorient (Morbihan), a été identifié par les autorités. La police nationale a lancé un appel à témoins pour le retrouver. Voici ce que l'on sait de lui.

• Les Américaines, championnes du monde en titre, ont littéralement écrasé les Thaïlandaises en les battant 13-0, un record de buts pour cette compétition. Plus d'infos ici.

Les Bleus se rassurent en battant Andorre (4-0) lors des qualifications pour l'Euro 2020 après leur déconvenue face à la Turquie. C'est à lire ici.

00h06 : "Les revendications du preneur d'otages sont hyper personnelles, elles sont liées à sa famille et à sa peine", déclare la direction de l'administration pénitentiaire (DAP) à franceinfo qui précise que le preneur d'otages "n'était plus inscrit au titre de la radicalisation". "Le dialogue est toujours en cours", précise la DAP.

23h53 : "Il va être pris en charge immédiatement, il est fortement choqué", précise le porte-parole du ministère. Une personne reste retenue par le preneur d'otages à la prison de Condé-sur-Sarthe. "Les revendications dont le preneur d'otages fait état sont des revendications personnelles", ajoute encore Youssef Badr.

23h51 : Un des deux otages a été libéré, annonce Youssef Badr, porte-parole du ministère de la Justice sur BFMTV.

22h56 : "Le preneur d’otage est connu pour des troubles psychiatriques ; inscrit au registre des détenus particulièrement signalés (DPS), notamment pour de précédentes prises d’otage, il n’est pas incarcéré pour des faits de terrorisme", poursuit l'administration pénitentiaire tandis que la ministre de la Justice indique suivre la situation en temps réel.

22h56 : L'administration pénitentiaire publie un communiqué sur la prise d'otages en cours à la prison de Condé-sur-Sarthe. "Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) sont sur place, et depuis peu le RAID", indique-t-on.


21h44 : Bonsoir @LeDiddu59, nous n'avons pas plus d'informations si ce n'est que Francis Dorffer est incarcéré à Condé-sur-Sarthe pour une condamnation suite à sa prise d'otage à la maison centrale d'Ensisheim, selon une source syndicale à France 3.

21h44 : Avez-vous davantage d’informations sur la prise d’otages à la prison de Condé sur Sarthe ?

20h46 : Selon des sources concordantes à franceinfo, le preneur d'otages est Francis Dorffer, un détenu qui a déjà commis au moins cinq autres prises d'otages en détention. Incarcéré à 16 ans pour une courte peine à la suite d'un vol avec violence, il n’est depuis jamais sorti de prison. Il a écopé de 30 ans pour le meurtre d’un codétenu, puis a été à plusieurs fois condamné pour des séquestrations de personnel en prison. Il retient un surveillant et une stagiaire.

20h40 : Selon une source pénitentiaire à France 2, le détenu est un détenu de droit commun qui a déjà pris en otage des surveillants dans les mêmes circonstances. Il retient, à l'heure actuelle, deux surveillants avec une arme blanche artisanale.

20h31 : Une cellule de crise a été activée au ministère de la Justice, a-t-on appris. Nous cherchons à avoir plus d'informations.

20h30 : Une prise d'otages est en cours au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, a appris France 3 de source pénitentiaire