Cet article date de plus de cinq ans.

Port de la kippa : la communauté juive de Marseille est divisée

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Port de la kippa : la communauté juive de Marseille est divisée
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de l'appel du Consistoire de Marseille à ne plus porter la kippa, une équipe de France 2 s'est rendue dans la cité phocéenne à la rencontre de la communauté juive de la ville.

Protégés par des militaires, les fidèles d'une synagogue de Marseille où s'est rendue une équipe de France 2 ne se sentent pas pour autant en sécurité. Faut-il porter la kippa en dehors des lieux de prières? la question divise. Certains portent leur kippa, d'autres la cachent en dessous d'une casquette.

Une décision personnelle

La peur de l'agression est bien présente parmi les juifs de Marseille. Porter la kippa n'est pas une obligation religieuse, mais Hai Amram, rabbin refuse de donner la moindre consigne. "Si on va demander à un juif pratiquant de lever un peu le pied sur sa pratique, c'est que quelque chose ne va pas. Cela ne peut pas être un mot d'ordre de la communauté, mais une réflexion de chacun", commente le rabbin. Seule une petite minorité des 70 000 juifs de Marseille porte la kippa en permanence, mais le débat ressurgit aujourd'hui sur toute la communauté, la deuxième plus importante de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agression d'un enseignant juif à Marseille

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.