Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Le patron de la PJ bientôt mis en examen ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Bernard Petit, le patron de la police judiciaire parisienne, est accusé de violation du secret de l'instruction.

À la tête du 36, quai des Orfèvres, Bernard Petit est dans le viseur de la justice. Le patron de la police judiciaire est soupçonné de violation du secret de l'instruction. Après 24 heures de garde à vue, l'homme a été présenté à un juge et pourrait être mis en examen.
Lui et trois autres hommes sont soupçonnés d'avoir prévenu Christian Prouteau, l'ancien patron du GIGN, qu'une perquisition aurait lieu à son domicile.

Deux autres affaires en 2014

"Des informations jugées très graves, car l'ex-gendarme aurait peut-être pu faire le ménage avant l'arrivée des enquêteurs", précise l'envoyée spéciale de France 3 sur place, Nathalie Perez.
Deux récentes affaires avaient déjà entaché la réputation de la PJ parisienne. En avril dernier, des fonctionnaires étaient accusés de viol sur une touriste dans les locaux du 36, quai des Orfèvres. Puis, en juillet, c’est une affaire de drogue qui a ébranlé la police judiciaire, quand 52 kilos de cocaïne placés sous scellés dans les locaux avaient disparu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.