Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Viande de cheval : Laurent Spanghero veut laver son nom

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Emilie Quéno, Salah Agrabi / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

A 74 ans, il souhaite remettre sur pied l'entreprise qu'il a fondée. Son offre de reprise sera étudiée ce mardi par le tribunal de commerce de Carcassonne (Aude).

Le grand public l'avait découvert en larmes quelques heures après les révélations sur la viande de cheval. A 74 ans, Laurent Spanghero veut remettre sur pied l'entreprise qu'il a fondée. Mardi 2 juillet, le tribunal de commerce de Carcassonne (Aude) va étudier son offre de reprise. Une deuxième offre est portée par des salariés. 

Pour reprendre la marque, Laurent Spanghero est accompagné de ses deux partenaires, un promoteur immobilier de Narbonne, Jacques Blanc, et l'un des dirigeants du cabinet de conseil Investeam. Il compte sur son nom pour redresser l'entreprise qu'il a créé avant de la céder à la coopérative basque Lur Berri en 2009. Au terme de ses travaux vendredi, le comité d'entreprise a rendu un avis consultatif mais il appartiendra au tribunal de commerce de Carcassonne de trancher.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Viande de cheval

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.