Cet article date de plus de huit ans.

Royaume-Uni. De la viande de cheval dans 29 produits au bœuf sur 2 501 testés

Les échantillons positifs contenaient plus de 1% de cheval alors qu'ils étaient censés être constitués exclusivement de bœuf. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Parmi les 29 produits au bœuf dans lesquels se trouve de la viande de cheval, identifiés le 15 février 2013 au Royaume-Uni, certains proviennent notamment du fabricant de surgelés Findus. (ANDREW YATES / AFP)

Sur 2 501 échantillons testés, de la viande de cheval a été détectée dans 29 produits au Royaume-Uni, a annoncé vendredi 15 février l'Agence de sécurité alimentaire (FSA). Les 29 échantillons positifs contenaient plus de 1% de cheval alors qu'ils étaient censés être constitués exclusivement de bœuf. 

La FSA a indiqué avoir déjà pris des dispositions pour retirer les lots concernés de la vente, et prévenir les consommateurs. Les produits touchés proviennent des supermarchés Tesco, Co-operative, Aldi, du fabricant de surgelés Findus et du producteur de hamburgers Rangeland.

"L'écrasante majorité des produits au bœuf dans ce pays ne contient pas de cheval. Les exemples que nous avons eus sont totalement inacceptables mais ils sont l'exception", a déclaré Catherine Brown, directrice de la FSA, lors d'une conférence de presse à Londres.

Des plats au cheval dans 47 écoles et des hôpitaux

Dans le même temps, une source officielle a indiqué que du hachis parmentier contenant du cheval a été livré à 47 écoles dans le Lancashire, dans le nord-ouest du pays.

En Irlande du Nord, des steaks hachés avec du cheval ont été livrés à des hôpitaux, a annoncé vendredi l'entreprise chargée de fournir la viande aux établissements de santé dans cette région.

L'UE avalise un plan de lutte

De son côté, l'Union européenne a approuvé vendredi le plan destiné à lutter contre la crise de la viande de cheval. Il prévoit de procéder à environ 2 250 tests sur des plats cuisinés à base de bœu. De 10 à 150 tests sont prévus dans chacun des pays de l'UE, en fonction de leur taille, "principalement au niveau des distributeurs, sur des produits alimentaires destinés aux consommateurs".

D'autre part, des tests seront aussi réalisés sur la viande de cheval pour détecter la présence éventuelle de phénylbutazone, un anti-inflammatoire nocif pour la santé. Un échantillon sera prélevé par 50 tonnes de viande de cheval.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Viande de cheval

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.