Cet article date de plus de huit ans.

De la viande de cheval retrouvée dans des plats préparés en Norvège et en Autriche

Des lasagnes, vendues sous la marque First Price, sont concernées en Norvège. En Autriche, des traces de viande de cheval ont été trouvées dans des "tortelloni viande de bœuf".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des ouvriers coupent de la viande dans l'un des abattoirs d'une société roumaine exportatrice de viande chevaline en Europe, le 12 février 2013. (DANIEL MIHAILESCU / AFP)

Le scandale de la fraude à la viande de cheval continue de s'étendre en Europe. Après le Royaume-Uni, la France, la Suisse et l'Allemagne, la Norvège et l'Autriche sont aussi deux pays concernés. Le groupe norvégien de grande distribution NorgesGruppen a annoncé, vendredi 15 février, avoir reçu confirmation que de la viande de cheval avait bien été retrouvée dans des lasagnes, vendues sous la marque First Price, dans ses magasins. Elles ont depuis été retirées des rayons. Il s'agit du premier cas confirmé dans le pays de tromperie sur la viande.

Par ailleurs, en Autriche, des traces de viande de cheval non déclarée ont été trouvées dans des "tortelloni viande de bœuf" de l'industriel allemand Gusto GmbH. C'est l'Agence autrichienne pour la santé et la sécurité alimentaire qui l'a annoncé vendredi. Le produit était commercialisé dans des magasins de la chaîne allemande de distribution Lidl, Austria GmbH.

L'Union européenne a décidé de lancer une campagne de tests ADN dans tous les Etats membres et de confier à Europol la coordination des enquêtes policières. Ainsi, au Danemark, les autorités de sécurité alimentaire enquêtent sur un abattoir qui pourrait avoir introduit du cheval dans de la viande présentée comme du bœuf. Elle était destinée à des fabricants de pizza, a affirmé vendredi la télévision publique danoise sur son site internet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Viande de cheval

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.