Meurtre d'Agnès : "nous ne savions pas", affirme la direction du collège

Le vice-président du collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) a réaffirmé sur BFMTV, lundi 21 novembre, qu'il ignorait tout du passé d'agresseur sexuel de l'assassin présumé d'Agnès.

Francetv info

Jean-Michel Hieaux, le vice-président du collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), a réaffirmé sur BFMTV, lundi 21 novembre, qu'il ignorait tout du passé de délinquant sexuel de l'assassin présumé d'Agnès. "On a appris l'agression sexuelle à 17 heures, à la télévision, en même temps que les camarades d'Agnès." 
Dimanche, le père de la jeune fille avait assuré que la direction du collège "était au courant" des antécédents du jeune homme avant le drame.

Jean-Michel Hieaux, le vice-président du collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le 21 novembre 2011 sur BFMTV.
Jean-Michel Hieaux, le vice-président du collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le 21 novembre 2011 sur BFMTV. (BFMTV)