Mohamed Merah soupçonné d'avoir braqué une bijouterie entre deux tueries

Selon des informations d'Europe 1, le "tueur au scooter" de Toulouse et Montauban aurait récolté un butin de 200 000 euros.

Mohamed Merah, dans un reportage de France 2.
Mohamed Merah, dans un reportage de France 2. ( FRANCE 2)

La police détiendrait de nouvelles informations dans l'affaire Mohamed Merah. Selon les informations d'Europe 1, révélées le 11 décembre, le "tueur au scooter" aurait braqué une bijouterie avec deux complices dans la nuit du 16 au 17 mars 2012, au lendemain des meurtres de deux militaires, à Montauban.

Cette nuit-là, les trois hommes se seraient introduits au domicile d'un bijoutier de la banlieue de Toulouse pour l'emmener, sous la contrainte, dans sa boutique. Une fois sur place, ils auraient emporté 200 000 euros d'or et de bijoux.

Plusieurs indices concordants

Les enquêteurs ont acquis la conviction que Mohamed Merah se trouvait sur les lieux après avoir retrouvé une cartouche de 11.43, le même calibre utilisé pour les tueries de Montauban et de Toulouse. Le calibre est fréquent, mais d'autres détaillent viennent intriguer les enquêteurs.

Ils repèrent sur la vidéo de surveillance qu'un braqueur laisse tomber son chargeur, une maladresse identique à celle commise par Mohamed Merah à Montauban, indique Europe 1. Par ailleurs, la marchandise volée aurait été revendue dès le lendemain pour 10 000 euros en liquide. Les policiers ont depuis découvert les bijoux volés chez l'acheteur, et une partie de l'argent de cette vente dans le coffre de Mohamed Merah.