Cet article date de plus de quatre ans.

Le frère de Mohamed Merah comparaîtra bien aux assises pour complicité d'assassinats

La cour d'appel de Paris a confirmé cette décision vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un véhicule de police transportant Abdelkader Merah, frère de Mohamed, le 24 mars 2012 à Levallois-Perret  (Hauts-de-Seine). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Abdelkader Merah devrait bien passer par la case "cour d'assises". La cour d'appel de Paris a confirmé, vendredi 17 juin, son renvoi devant la cour d'assises spéciale pour complicité des assassinats terroristes perpétrés par son frère Mohamed Merah, qui avait tué sept personnes à Toulouse et Montauban en mars 2012.

"Pas le loup solitaire qu'on a voulu nous présenter"

Les juges antiterroristes avaient ordonné le 15 mars son renvoi devant les assises, notamment pour complicité. Ils avaient retenu les proximités idéologique et religieuse des deux frères, leurs contacts répétés les jours précédant les tueries et relevé la présence d'Abdelkader Merah à des moments-clés dans la préparation des attaques, même si Mohamed Merah a agi seul. Abdelkader Merah, 33 ans, avait fait appel de la décision.

"Les éléments démontrant sa complicité sont suffisamment importants pour justifier son renvoi. Son frère Mohamed n'était absolument pas le loup solitaire qu'on a voulu nous présenter", a relevé l'avocat d'une des familles des victimes. La décision rendue vendredi, qui pourra encore être contestée devant la Cour de cassation, est une nouvelle étape vers le procès des tueries de Montauban et de Toulouse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.