Toulouse : la fin d'une "insupportable angoisse", selon Hollande

Le candidat PS à la présidentielle salue les policiers, en particulier ceux blessés, jeudi, lors de l'assaut contre l'auteur présumé des sept assassinats de Montauban et Toulouse.

Francetv info

"La mort de Mohamed Merah vient mettre un terme à une insupportable angoisse", a déclaré François Hollande, jeudi 22 mars, dans une déclaration à son QG de campagne à Paris. Le candidat PS à la présidentielle a réagi à la mort de l'auteur présumé des sept assassinats de Montauban et Toulouse.

"Ce tueur, jusqu'au bout, a d'ailleurs montré son extrême dangerosité. Je tiens à saluer le courage et la détermination du Raid et de toutes les forces de sécurité après une opération qui aura duré 30 heures et qui a été éminemment risquée", a poursuivi le candidat socialiste à la présidentielle.

"J'exprime ma solidarité à l'égard des policiers blessés, et en ce moment, je ne peux qu'avoir une pensée à l'endroit des victimes de ce tueur et de leurs familles endeuillées", a estimé le député de Corrèze. Selon lui, "cette épreuve rappelle que la lutte contre le terrorisme est un combat de tous les instants et ne peut admettre aucun relâchement ni aucune faiblesse".

"La République est toujours la plus forte, elle l'a montré. Elle sait se dresser sans rien perdre de ses valeurs contre ses pires adversaires. C'est la leçon que nous devons tirer des derniers moments que nous venons de vivre."

François Hollande, le candidat PS à la présidentielle, a fait une déclaration à la presse depuis son QG de campagne, le 22 mars 2012, à Paris, après la mort de Mohamed Merah.
François Hollande, le candidat PS à la présidentielle, a fait une déclaration à la presse depuis son QG de campagne, le 22 mars 2012, à Paris, après la mort de Mohamed Merah.