Affaire Merah : la voiture retrouvée dans l'Aude est une fausse piste

Les policiers avaient retrouvé à l'intérieur un carénage de scooter T-Max, selon France 3 Languedoc-Roussillon. 

Policiers et médecins légistes devant l\'immeuble où vivait Mohamed Merah, le 22 mars 2012, à Toulouse. 
Policiers et médecins légistes devant l'immeuble où vivait Mohamed Merah, le 22 mars 2012, à Toulouse.  (PASCAL PAVANI / AFP)

Si la piste d'un troisième homme semble se confirmer dans l'affaire Mohamed Merah, celle de la voiture retrouvée dans l'Aude et pouvant contenir des pièces à conviction, en revanche, se dégonfle jeudi 29 mars. Ce véhicule serait sans lien avec l'enquête, selon des sources judiciaire et policière. FTVi fait le point. 

La Clio de Saint-Papoul n'est pas liée à Merah 

Localisée mercredi dans le village de Saint-Papoul, près de Castelnaudary (Aude), une voiture avait intrigué des habitants qui se seraient étonnés de la voir stationner plusieurs jours sans bouger. Dans ce véhicule auraient été repérés un casque et des pièces de carénage d'un scooter de type semblable à celui utilisé par Mohamed Merah.

Si la voiture a appartenu auparavant à un individu alors domicilié à Toulouse près du domicile du "tueur au scooter", cet ancien propriétaire, qui n'habite plus en Haute-Garonne, a vendu le véhicule en septembre 2011 à l'état d'épave à un acheteur vivant à Saint-Papoul. Ce dernier a, par la suite, entreposé dans l'auto des pièces usagées de son propre deux-roues, selon une source judiciaire. La piste n'a donc "manifestement aucun lien avec l'affaire Merah", selon des sources de l'enquête.

 Le frère incarcéré confirme la présence d'un complice

Selon Le Parisien, Abdelkader Merah, le grand frère du tueur, incarcéré depuis dimanche pour "complicité d’assassinats", aurait confirmé la présence d'un autre homme, sans "préciser son nom", le jour du vol du deux-roues dont s'est servi Mohamed Merah lors de ses tueries. Il n'aurait pas non plus donné d'éléments permettant de le localiser ou de l’identifier, selon le quotidien.

Mardi, une source proche proche de l'enquête avait indiqué que ce troisième homme était peut-être aussi impliqué dans l'achat d'accessoires de moto pour Mohamed Merah ou le recueil d'informations sur la manière de neutraliser le "traqueur", le système de localisation antivol du scooter.

En outre, la police est toujours à la recherche de la personne qui a posté le courrier contenant la vidéo des tueries envoyé à la chaîne Al Jazeera. Des expertises sont en cours pour identifier l'expéditeur. Il pourrait s'agir d'Abdelkader Merah, ou d'une tierce personne.