Procès Merah : le frère et un proche de Mohamed Merah jugés pour complicité

Ce lundi 2 octobre s’est ouvert le procès de deux proches de Mohamed Merah, cinq ans après les attentats de Toulouse et Montauban : le frère du terroriste et l’un de ses proches.

FRANCE 3

Dans le box des accusés, Abdelkader Merah, 35 ans, va devoir répondre des crimes de son jeune frère Mohamed Merah, abattu par le raid le 22 mars 2012 après son équipée sanglante. Accusé de complicité, Abdelkader Merah reconnaît avoir volé le scooter utilisé pour les meurtres, mais nie avoir eu connaissance des projets de son frère. Il ignorait tout, dit-il, ce que sa mère est venue confirmer ce matin à l’ouverture de l’audience.

Un "grand frère dans le salafisme"

Mais la justice lui reproche d’avoir apporté bien plus qu’une aide logistique à Mohamed Merah : radicalisé avant lui il l’aurait influencé et serait même, pour certains, l’instigateur des crimes. "Abdelkader Merah est l’ainé de Mohamed Merah dans le salafisme", affirme Me Patrick Klugman, l’avocat des victimes. "Ce qui est sûr également c’est qu’ils sont inséparables pendant la séquence criminelle. Ce qui est sûr également c’est que l’équipement qui a servi à Mohamed Merah à commettre ces crimes a été notamment fourni avec l’aide de Mohamed Merah." Dans le box à ses côtés, Fettah Malki, l’ami d’enfance de Mohamed Merah. Il est accusé d’avoir fourni l’arme et les munitions utilisées par le tueur Mohamed Merah.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abdelkader Merah dans le box des accusés au premier jour de son procès devant la cour d\'assises spécialement composée, à Paris, le 2 octobre 2017. 
Abdelkader Merah dans le box des accusés au premier jour de son procès devant la cour d'assises spécialement composée, à Paris, le 2 octobre 2017.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)