Procès Abdelkader Merah : l'accusé reconnu complice des assassinats de son frère

Jeudi 18 avril, le frère de Mohamed Merah, Abdelkader, a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Une peine plus lourde qu'en première instance. 

FRANCE 2

Soulagée, réconfortée, Latifa Ibn Ziaten a perdu son fils sous les balles de Mohamed Merah en mars 2012. Le militaire était la première des sept victimes du tueur au scooter. Jeudi 18 avril au soir, le verdict dans le procès du frère du tueur pour savoir s'il était complice des assassinats perpétrés par le terroriste est tombé. Il a été reconnu coupable de complicité et condamné à 30 ans de réclusion criminelle dans son procès en appel. "Merci à la justice, vive la justice, vive la République", a déclaré la mère meurtrie à la sortie. "Je suis condamnée à vie, dans ma souffrance (...) mais justice a été rendue aujourd'hui pour nos enfants", a ajouté Latifa Ibn Ziaten devant les caméras. 

La défense se pourvoit en cassation

Contrairement au premier procès, la justice a retenu la complicité d'assassinats pour Abdelkader Merah, d'où une peine plus lourde de 10 ans qu'en première instance. "Mohamed n'a jamais été un loup solitaire comme on a voulu nous le faire croire", a, à son tour, réagi un des avocats des parties civiles. Pour l'avocat du condamné, il n'y a pas de preuve de cette complicité, même s'il reconnaît l'adhérence de son client aux thèses de l'islam radical. La défense prévoit de se pourvoir en cassation. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Me Olivier Morice, l\'avocat de Djemaa Legouad (à gauche), la mère de Mohammed Legouag, victime de Mohamed Merah, le 25 mars 2019.
Me Olivier Morice, l'avocat de Djemaa Legouad (à gauche), la mère de Mohammed Legouag, victime de Mohamed Merah, le 25 mars 2019. (THOMAS SAMSON / AFP)