DIRECT. Deuxième jour du procès Merah : "Le divorce a été ma déchirure", déclare Abdelkader Merah

La première journée d'audience a été marquée par des scènes de tension, notamment entre la mère de Mohamed et Abdelkader Merah et des familles de victimes.

Dessin d\'Abdelkader Merah dans la salle d\'audience, le 2 octobre 2017 à Paris.
Dessin d'Abdelkader Merah dans la salle d'audience, le 2 octobre 2017 à Paris. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)
Ce qu'il faut savoir

En mars 2012, Mohamed Merah tuait sept personnes au nom du jihad, avant d'être abattu à son tour par les forces de police. Cinq ans plus tard, le procès de son frère, Abdelkader Merah, et de Fettah Malki, un proche, se tient à Paris pour établir les responsabilités des éventuels complices du "tueur au scooter". Après une première journée d'audience tendue, la cour se penche sur le parcours d'Abdelkader Merah.

>> "Grosse m..." : le procès Merah s'ouvre dans une ambiance tendue

Une première journée sous tension. Signe de l'ambiance pesante dans la salle, la mère de Mohamed et Abdelkader Merah a provoqué des murmures hostiles sur les bancs des parties civiles en adressant un baiser à son fils. "Tas de merde", a lâché Samuel Sandler, père et grand-père de victimes de l'école juive.

L'audience de mardi consacrée au parcours d'Abdelkader Merah. La première journée du procès a été consacrée à l'appel des parties civiles, désormais plus de 300, des témoins et experts, avant un exposé des faits et un focus sur le parcours de Fettah Malki. La deuxième journée sera dédiée au parcours d'Abdelkader Merah. "Le divorce [de ses parents] a été ma déchirure", a-t-il notamment déclaré dans le box.

Accusé de complicité. L'enjeu principal du procès sera de déterminer le rôle exact joué par Abdelkader Merah dans les tueries perpétrées par son frère. Il est accusé d'avoir "sciemment" facilité "la préparation" des crimes de Mohamed Merah en l'aidant notamment à dérober le scooter utilisé lors des faits.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MERAH

22h58 : La défense d'Abdelkader Merah, jugé pour complicité dans les assassinats de son frère, a tenté de s'engouffrer dans cette brèche.

23h33 : La deuxième journée d'audience du procès de Mohamed Merah vient de s'achever, avec l'intervention d'un policier qui a présenté le terroriste comme "un loup solitaire". Voici quelques extraits de cette audition.

14h56 : Le procès d'Abdelkader Merah se poursuit à Paris. La cour se penche cet après-midi sur les antécédents judiciaires du frère de Mohamed Merah, rapporte notre journaliste Catherine Fournier.

14h29 : L'audience reprend à l'instant, au deuxième jour du procès d'Abdelkader Merah. Notre journaliste Catherine Fournier continue de suivre le procès.

14h28 : L'ancien patron du renseignement intérieur, Bernard Squarcini, viendra témoigner le 19 octobre au procès d'Abdelkader, le frère de Mohamed Merah, relate France 3. Il avait dans un premier temps annoncé qu'il ne prendrait pas part au procès.


Bernard Squarcini / © AFP

(AFP)

10h50 : La cour d'assises de Paris continue d'examiner la personnalité d'Abdelkader Merah, frère de Mohamed, l'auteur des tueries de Toulouse et Montauban.

10h07 : Signalons que Loïc Liber, tétraplégique, grièvement blessé par Mohamed Merah, ne pourra pas témoigner au procès. "Loïc n'est pas en état de répondre à un interrogatoire, explique son avocate, Laure Bergès-Kuntz, citée par France 3 Occitanie. Il suit le procès en visioconférence depuis sa chambre d'hôpital. Il est derrière un écran, il voit tout mais on ne le voit. Il n'est pas en état de parler".

09h53 : Ce matin, la cour d'assises de Paris se penche sur la personnalité d'Abdelkader Merah, frère de Mohamed, l'auteur des tueries de Toulouse et Montauban.