Assaut contre Mohamed Merah : un policier du Raid témoigne

François Elbahri faisait partie de la cellule de commandement du Raid qui a donné l'assaut contre l'immeuble où s'était retranché Mohamed Merah, le 22 mars 2012.

France 3

Il a passé 18 années au Raid mais un événement a marqué à jamais sa carrière de policier, l'assaut lancé contre Mohamed Merah. "Il faut être fort mentalement, mais on est préparé à ça, on s'entraîne pour ça. On sait que ça va être complexe, on sait que Merah est déterminé", explique François Elbahri. Mohamed Merah, en mars 2012, a déjà assassiné sept personnes, dont trois enfants. Et c'est dans ce quartier de Toulouse qu'il vient d'être localisé. La première tentative d'interpellation est un échec, Merah ouvre le feu sur le Raid.

"Son objectif est de tuer le plus de policiers"

Il accepte d'échanger une de ses armes contre un talkie-walkie. Les négociations restent vaines. "Son seul objectif était de faire l'apologie du jihad. Il se positionne en combattant. Son objectif est de tuer le plus de policiers possibles du Raid", détaille François Elbahri. Une guerre des nerfs s'engage entre Merah et la police, avec comme spectateurs impuissants les voisins coincés chez eux et terrorisés. Après de longues heures d'angoisse, l'opération pour les libérer est lancée. Après 32 heures d'un interminable siège, le Raid n'a plus qu'une solution : donner l'assaut.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Elbahri faisait partie de la cellule de commandement du Raid qui a donné l\'assaut contre l\'immeuble où s\'était retranché Mohamed Merah, le 22 mars 2012.
François Elbahri faisait partie de la cellule de commandement du Raid qui a donné l'assaut contre l'immeuble où s'était retranché Mohamed Merah, le 22 mars 2012. (FRANCE 3)