Affaire Merah : Abdelkader était-il complice de son frère ?

Au jour de l'ouverture du procès du frère de Mohamed Merah, l'atmosphère est tendue entre les familles des victimes et celle de l'accusé.

FRANCE 2

Un face à face que Latifa Ibn Ziaten savait tendu. Son fils a été la première victime des attentats de mars 2012 commis par Mohamed Merah. Elle a malgré tout décidé d'être présente dès le premier jour du procès. L'ambiance est électrique, dans les couloirs comme dans la salle d'audience, entre famille des victimes et famille d'accusé. La mère des frères Merah est prise à parti alors qu'elle envoie un baiser à son fils dans le box. Devant la presse, elle fait une distinction entre ses deux fils : elle condamne Mohamed et clame l'innocence d'Abdelkader.

"C'est son maître à penser"

Samuel Sandler a perdu son fils et deux petits-fils dans l'attaque d'une école juive à Toulouse (Haute-Garonne). Pour lui, l'implication d'Abdelkader Merah ne fait aucun doute. "C'est son maitre à penser, son maître à tuer", a-t-il déclaré. La défense est restée silencieuse face à la presse. La justice aura besoin de cinq semaines pour savoir si oui ou non, Abdelkader est impliqué dans les crimes de son frère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Abdelkader Merah dans le box des accusés au premier jour de son procès devant la cour d\'assises spécialement composée, à Paris, le 2 octobre 2017. 
Abdelkader Merah dans le box des accusés au premier jour de son procès devant la cour d'assises spécialement composée, à Paris, le 2 octobre 2017.  (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)