Procès du Carlton : vers une relaxe pour DSK ?

Le procureur de la République a demandé la relaxe de l'ancien patron du FMI.

France 3

Alors que Dominique Strauss-Kahn était soupçonné d'être l'instigateur de parties fines, le procureur de la République de Lille a finalement requis la relaxe de l'ex-patron du FMI, dans le procès du Carlton. À en croire l'accusation, DSK ne serait donc pas un proxénète, malgré son libertinage.
Lundi 16 février, plusieurs parties civiles avaient abandonné leurs poursuites contre DSK.

Un an de prison ferme requis pour Dodo La Saumure

L'avocat de l'association "Le Nid" n'a pas caché sa déception: "Nous ne sommes pas dupes, et nous ne le serons ni aujourd'hui, ni demain, ni après-demain", a-t-il lancé, face à la caméra de France 3.
Pour les 13 autres prévenus, le réquisitoire reste modéré. Frédéric Fèvre n'a requis que des peines de prison avec sursis, sauf pour le proxénète Dodo La Saumure, contre lequel il a demandé un an de prison ferme et un avec sursis.
 
Toutefois, le tribunal n'est pas tenu de suivre les réquisitions du procureur. Le jugement sera lui, rendu dans plusieurs semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Croquis d\'audience montrant DSK à la barre du tribunal correctionnel de Lille, le 11 février 2015.
Croquis d'audience montrant DSK à la barre du tribunal correctionnel de Lille, le 11 février 2015. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)