Pour une majorité de Français, Dominique Strauss-Kahn est "victime d'un complot", selon un sondage CSA

57% des personnes interrogées pour cette enquête réalisée pour BFM-TV, RMC et 20 Minutes estiment que le directeur général du FMI, accusé d'agression sexuelle par une femme de chambre d'un hôtel de New York, est victime d'un complot.32% estiment le contraire tandis que 11% ne se prononcent pas.

Dominique Strauss-Kahn devant la cour criminelle de New York, le 16 mai.
Dominique Strauss-Kahn devant la cour criminelle de New York, le 16 mai. (AFP/Emmanuel Dunand)

57% des personnes interrogées pour cette enquête réalisée pour BFM-TV, RMC et 20 Minutes estiment que le directeur général du FMI, accusé d'agression sexuelle par une femme de chambre d'un hôtel de New York, est victime d'un complot.

32% estiment le contraire tandis que 11% ne se prononcent pas.

Ceux qui croient au complot sont particulièrement nombreux chez les sympathisant socialistes (70%).

Par ailleurs, 52% des personnes interrogées considèrent que les hommes politiques ont eu en général un comportement responsable dans cette affaire, 38% pensant le contraire. Les responsables PS ont été "plutôt responsables" pour 57% des personnes interrogées, contre 31% qui pensent l'inverse.

(Sondage réalisé par téléphone le 16 mai auprès d'un échantillon national représentatif de 1.007 personnes âgées de 18 ans et plus, dont ont été extraites 838 personnes inscrites sur les listes électorales en France selon la méthode des quotas, après stratification par région et catégorie d'agglomération. Notice disponible à la commission des sondages.)