Nafissatou Diallo a ouvert un restaurant à New York

L'ancienne femme de chambre du Sofitel a financé sa nouvelle activité avec l'argent que Dominique Strauss-Kahn lui a versé pour mettre fin aux poursuites, révèle RTL.

\"Chez Amina\", le restaurant de Nafissatou Diallo dans le Bronx, à New York (Etats-Unis), le 2 février 2015.
"Chez Amina", le restaurant de Nafissatou Diallo dans le Bronx, à New York (Etats-Unis), le 2 février 2015. (BRIGITTE DUSSEAU / AFP)

Plus de trois ans après l'affaire du Sofitel de New York, Nafissatou Diallo a changé de vie. L'ancienne femme de chambre qui accusait Dominique Strauss-Kahn d'agression sexuelle en 2011 a ouvert un restaurant de cuisine américaine et africaine à New York, révèle RTL, lundi 2 février. Et ce alors que s'ouvre le procès de l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille, dans lequel comparaît l'ancien directeur général du Fonds monétaire international.

L'établissement, Chez Amina, est situé sur Boston Road, une grande artère du Bronx, raconte Paris Match. Depuis environ six mois, Nafissatou Diallo et ses employés y servent à la clientèle, notamment afro-américaine, des plats qui mélangent les influences africaines, espagnoles et américaines, poursuit le magazine.

"Elle aurait préféré rester femme de chambre"

Si elle accueille volontiers ses clients, Nafissatou Diallo se refuse à parler aux journalistes. L'affaire du Sofitel s'était soldée par un accord financier resté secret entre Nafissatou Diallo et l'ancien directeur général du Fonds monétaire international, permettant à DSK d'éviter un procès et à son accusatrice de lancer sa nouvelle activité, indique RTL. Une somme de 1,5 million de dollars avait été évoquée par le JDD.

L'ancienne femme de chambre avait reçu cet argent à la condition de ne plus jamais parler de ce qu'il s'était passé ce soir-là, précise BFMTV, d'où son silence aujourd'hui. "Elle et sa fille vont bien. Elle essaie de mener sa vie comme n'importe quel New-Yorkais", a expliqué, lundi, son ancien avocat, Douglas Wigdor, au micro de RTL. Et son ex-conseil d'assurer : "Elle a peut-être plus d'argent qu'elle n'en a jamais eu, mais je sais de façon certaine qu'elle aurait préféré rester femme de chambre dans cet hôtel et que rien de tout ça ne soit arrivé, car elle était heureuse."