DSK a déposé plainte pour dénonciation calomnieuse contre Tristane Banon entendue lundi par la police

La police devrait procéder à d'autres auditions dont celle d'Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon.A sa sortie des locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) à Paris lundi après-midi, Tristane Banon n'a fait aucune déclaration. DSK a déposé plainte pour dénonciation calomnieuse, selon son avocat Me Leclerc.

Dominique Strauss-Kahn et son accusatrice, Tristane Banon.
Dominique Strauss-Kahn et son accusatrice, Tristane Banon. (FRED DUFOUR / AFP)

La police devrait procéder à d'autres auditions dont celle d'Anne Mansouret, la mère de Tristane Banon.

A sa sortie des locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) à Paris lundi après-midi, Tristane Banon n'a fait aucune déclaration. DSK a déposé plainte pour dénonciation calomnieuse, selon son avocat Me Leclerc.

Selon l'entourage de Tristane Banon, l'audition de lundi s'est passée "de manière respectueuse". Une enquête préliminaire est ouverte par le parquet de Paris suite à sa plainte pour tentative de viol contre DSK.

Pour Dominique Strauss-Kahn, la scène que la jeune femme raconte lors d'une émission télévisée en 2007, puis dans un entretien au site AgoraVox en 2008, est "imaginaire".

La plainte de Tristane Banon, déposée vendredi dernier, concerne des faits allégués qui remontent à 2003, quand elle avait rencontré l'ex-patron du FMI dans un appartement parisien pour un entretien dans le cadre de son livre "Erreurs avouées (au masculin)".

Plainte de DSK
Dominique Strauss-Kahn a déposé en fin de semaine passée une plainte pour dénonciation calomnieuse, a déclaré lundi son avocat, Me Henri Leclerc. "La plainte en dénonciation calomnieuse est depuis la fin de semaine dernière entre les mains du procureur de la République de Paris", a précisé Me Leclerc. "Elle a été déposée, comme nous l'annoncions, dès que nous avons pris connaissance de l'ouverture de l'enquête préliminaire" consécutive au dépôt de la plainte de Tristane Banon, a-t-il ajouté.

L'avocat de Tristane Banon, Me David Koubbi, a réagi à ce dépôt de plainte: "nous avons bien compris que la vérité des faits ne constituait pas une limite à l'instinct de survie de DSK: il est donc normal qu'au moment où n'importe qui à sa place se confondrait en excuses, il dépose plainte à son tour", a-t-il dit dans un message à l'AFP.

La prescription pour tentative de viol est de 10 ans et le délai n'est donc pas encore épuisé, soutient la plaignante. Des juristes considèrent que les événements décrits correspondent à une agression sexuelle, faits qui sont prescrits.

David Koubbi, l'avocat de Tristane Banon, a déclaré que la plainte contre l'ancien directeur général du FMI, également accusé de tentative de viol à New York, se fondait sur des "éléments matériels" qu'il n'a pas voulu détailler.

Il a évoqué la semaine dernière dans Le Monde un SMS que sa cliente aurait montré, à l'époque, à des témoins sérieux.

L'audition de Tristane Banon par la BRDT constitue la première étape de ce type d'enquête. Les policiers cherchent à évaluer le témoignage de la jeune femme, vérifier les moindres détails ce qui s'est passé ce jour-là.

Confiée à la police, cette enquête est placée sous l'autorité du parquet de Paris. Ce dernier avait trois options : classer la plainte sans suite, mener une enquête préliminaire ou confier une information judiciaire à un juge d'instruction.

Une tentative de viol est passible de la cour d'assises et le maximum de la peine est de 15 ans de réclusion criminelle. La peine peut être supérieure en cas de circonstances aggravantes.

A New York, Dominique Strauss-Kahn, 62 ans, a été libéré de son assignation à résidence, l'accusation de tentative de viol d'une femme de chambre ayant été fragilisée, mais le procureur de Manhattan a décidé de maintenir les poursuites. Une nouvelle audience est prévue le 18 juillet.
A lire : dossier sur à New York.