Cet article date de plus de cinq ans.

Affaire LSK : Dominique Strauss-Kahn va déposer plainte pour dénonciation calomnieuse

L'ancien directeur du FMI est visé par une enquête préliminaire pour escroquerie et abus de biens sociaux, ouverte le 28 juillet.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ex-directeur du FMI Dominique Strauss-Kahn, le 11 septembre 2015 à Kiev (Ukraine). (YALTA EUROPEAN STRATEGY PRESS OF / ANADOLU AGENCY / AFP)

L'ancien directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, cité dans une plainte pour escroquerie, va répliquer par une procédure en dénonciation calomnieuse, a annoncé son avocat Jean Veil à l'Agence France-Presse, samedi 17 octobre. Cette plainte sera déposée dans la semaine du 19 octobre auprès du procureur de la République de Paris, a précisé l'avocat.

Depuis le 28 juillet, DSK est visé par une enquête préliminaire pour escroquerie et abus de biens sociaux, en lien avec l'ancienne société d'investissement luxembourgeoise en faillite LSK, dont il a été administrateur. Cette enquête a été ouverte à la suite d'une plainte déposée le 30 juin par l'homme d'affaires français Jean-François Ott. Cet ex-actionnaire de LSK a perdu les 500 000 euros qu'il avait investis dans le fonds d'investissement.

"Une série d'emprunts excessifs"

Du côté des clients, quelque 156 créanciers de multiples nationalités réclament 100 millions d'euros que leur devrait la société. La brigade financière de la police judiciaire de Paris va donc tenter de savoir où est passé cet argent.

La société LSK a été déclarée en faillite en novembre 2014, quelques semaines après le suicide à Tel-Aviv de son fondateur et dirigeant, Thierry Leyne. DSK, qui a quitté la présidence de LSK quelques jours avant la mort de Thierry Leyne, avait mis en cause son ancien associé, expliquant qu'il avait contracté "une série d'emprunts excessifs".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.