A Valenciennes, un employé de PSA licencié pour vol

Électricien dans l'entreprise, il a récupéré des pièces destinées à être détruites.

FRANCE 3

Licencié pour faute grave, la sanction a été sans appel pour un électricien de l'usine PSA de Valenciennes. La direction lui reproche d'avoir récupéré des joints thermiques où sont entassées les pièces destinées à être envoyées au rebut. L'usine Peugeot-Citroen de Valenciennes stipule bien dans son règlement que rien ne devait sortir de l'entreprise. Mais cet ouvrier décrit comme modèle par ses chefs était loin de se douter de ce qu'il encourait. "J'ai vu une benne qui a servi pour les congés du mois d'aout et il y avait ces fameux joints dans la benne. Je reconnais la faute, je ne peux pas nier, mais de là à arriver à un licenciement sec pour ce genre de vol", explique Dominique Danquouins, électricien.

Zèle de la direction

Selon les syndicats, ce matériel était voué à terme à la destruction. Ce n'est pas la première fois que la direction de PSA Valenciennes s'illustre par son zèle à faire appliquer le règlement. Il y a trois ans, Romy Terryn, salariée de PSA Valenciennes, avait reçu une lettre de licenciement, accusée de ne pas avoir rendu une raclette ménagère d'une valeur de trois euros. Il y a trois ans la direction de Valenciennes avait été désavouée et l'ouvrière réintégrée. Pour cette fois, le groupe assume la sanction.

Le JT
Les autres sujets du JT