Sophie Le Tan : le sang de l'étudiante découvert sur les chaussures du suspect

L'étau se resserre autour de Jean-Marc Reiser, suspect numéro un dans l'assassinat de Sophie Le Tan. Les nouvelles expertises ont révélé la présence du sang de l'étudiante sur ses chaussures et dans son appartement.

FRANCE 3

Les charges qui pèsent à l'encontre de Jean-Marc Reiser semblent s'accumuler. De nombreuses traces ADN ont été prélevées dans son appartement, près de Strasbourg (Bas-Rhin), après la disparition de Sophie Le Tan en septembre dernier. Les derniers résultats d'expertise attestent que c'est bien le sang de l'étudiante qui a été trouvé sur les chaussures du suspect, sur l'une de ses vestes et sur le sol de son logement. Pour l'avocat de la famille de la jeune fille, il n'y a plus aucun doute sur sa culpabilité.

L'accusé assure avoir soigné la jeune femme

Lors de sa dernière audition chez le juge, le suspect a déjà dû s'expliquer sur le sang trouvé dans sa baignoire et surtout sur une scie saisie dans sa cave. À chaque fois, il décrit la même scène, selon laquelle la jeune fille s'est blessée à la main et il l'a soignée à son domicile. Joint ce mardi 7 mai, l'avocat de Jean-Marc Reiser n'exclut pas que ces nouvelles traces soient liées à cette blessure. Les parents de Sophie Le Tan, eux, attendent toujours de connaître la vérité, et surtout que l'on retrouve le corps de leur fille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des photos de Sophie le Tan introuvable depuis début septembre à Strasbourg. 
Des photos de Sophie le Tan introuvable depuis début septembre à Strasbourg.  (FREDERICK FLORIN / AFP)