DIRECT. Affaire Sophie Le Tan : "Pour l'instant, aucun élément ne permet de faire le lien entre la découverte du corps et le mis en examen Jean-Marc Reiser", indique la procureure

Le corps de la jeune femme a été retrouvé, mercredi 23 octobre, dans une forêt d'Alsace. 

Des manifestants montrent des photos de Sophie Le Tan, lors d\'une manifestation devant le tribunal de Strasbourg (Bas-Rhin) le 18 octobre 2018.
Des manifestants montrent des photos de Sophie Le Tan, lors d'une manifestation devant le tribunal de Strasbourg (Bas-Rhin) le 18 octobre 2018. (ELYXANDRO CEGARRA / NURPHOTO / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Sophie Le Tan n'avait plus donné signe de vie depuis le 7 septembre 2018. Son corps démembré a été retrouvé, mercredi dernier, dans une forêt en Alsace. Dans une conférence de presse, tenue lundi 28 octobre après-midi, Yolande Renzi, procureure de la République de Strasbourg (Bas-Rhin), a indiqué que les premiers examens effectués sur la dépouille de Sophie Le Tan ont révélé que l'un de ses fémurs avait été coupé par un "instrument", mais aucun lien n'a été établi "pour l'instant" avec le suspect, Jean-Marc Reiser.

Des premiers examens. La procureure de Strasbourg a expliqué que la découpe du fémur, révélée par les premiers examens de la dépouille de Sophie Le Tan, était "nette et franche" et n'était pas "l'œuvre d'un prédateur", d'un animal. Mais "pour l'instant, aucun élément ne permet aux enquêteurs de faire le lien avec Jean-Marc Reiser", mis en examen pour assassinat dans cette affaire. Il appartiendra aux experts de déterminer la nature de cet instrument, a-t-elle également souligné, alors qu'une scie portant des traces de sang de la victime avait été découverte au domicile de l'unique suspect. Yolande Renzi a ajouté que "les investigations se poursuivent sans arrêt (...) afin de rechercher tous les éléments et tous les indices qui sont encore nécessaires à la manifestation de la vérité".

Des analyses ADN encore en cours. "Le profil génétique de Sophie Le Tan a été mis en évidence samedi par le laboratoire de police scientifique de Paris", a confirmé Yolande Renzi. La procureure de Strasbourg a toutefois indiqué que "l'extraction en cours de l'ADN de l'une des dents retrouvées sur le crâne est particulièrement longue" et qu'elle ne disposait donc pas encore des résultats de l'ADN "contrairement" à ce qu'elle avait "pu penser".

Disparue après une visite d'appartement. Le 7 septembre 2018, Sophie Le Tan, étudiante à Strasbourg en licence d'économie-gestion, part visiter, seule, un appartement à Schiltigheim, une commune voisine. Quatre jours après cette disparition "très inquiétante", le parquet de Strasbourg ouvre une enquête pour enlèvement et séquestration.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #LE_TAN

20h02 : Voici ce qui fait l'actualité à 20 heures :

Deux personnes ont été blessées par des coups de feu cet après-midi à la mosquée de Bayonne. Le tireur, Claude S., est âgé de 84 ans et est un ancien candidat FN aux élections départementales en 2015. Il a été interpellé. Voici ce que l'on sait de cette attaque.


Selon la procureure de Strasbourg, les premiers examens effectués sur la dépouille de Sophie Le Tan révèlent que l'un des fémurs de l'étudiante avait été coupé par un "instrument". En revanche,"aucun élément ne permet aux enquêteurs de faire pour l'instant le lien avec Jean-Marc Reiser", le principal suspect.

Seulement 34% des TGV circuleront demain sur l'axe Paris-Atlantique. Les liaisons Paris-Rennes, Paris-Nantes et Paris-Bordeaux seront les plus fortement touchées. Tous les détails dans notre article.


Dans une lettre répondant aux 27 pays de l'Union européenne, le Premier ministre Boris Johnson demande aujourd'hui à l'UE d'exclure "un autre report après le 31 janvier". Le gouvernement présente aujourd'hui à la Chambre des communes une motion pour la tenue d'élections anticipées.

18h10 : Voici ce qui fait l'actualité à 18 heures :

Selon la procureure de Strasbourg, les premiers examens effectués sur la dépouille de Sophie Le Tan révèlent que l'un des fémurs de l'étudiante avait été coupé par un "instrument". En revanche,"aucun élément ne permet aux enquêteurs de faire pour l'instant le lien avec Jean-Marc Reiser", le principal suspect.

Deux personnes ont été blessées par des coups de feu cet après-midi à la mosquée de Bayonne. Le tireur présumé a été interpellé.

Seulement 34% des TGV circuleront demain sur l'axe Paris-Atlantique. Les liaisons Paris-Rennes, Paris-Nantes et Paris-Bordeaux seront les plus fortement touchées. Tous les détails dans notre article.


Une sur deux. La justice accepte la première demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Mais l'ancien maire de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) reste incarcéré à la prison de la Santé pour le moment. Pour qu'il puisse sortir définitivement, il faut maintenant que les juges donnent leur feu vert à sa deuxième demande de mise en liberté. Les détails dans notre article.

17h23 : Un peu plus tôt, la procureure de Strasbourg a expliqué que les premiers examens effectués sur la dépouille de Sophie Le Tan ont révélé que l'un de ses fémurs avait été coupé par un "instrument". La découpe du fémur est "nette et franche" et n'est pas "l'oeuvre d'un prédateur". Mais "pour l'instant, aucun élément ne permet aux enquêteurs de faire le lien avec Jean-Marc Reiser", suspecté d'assassinat et mis en examen dans cette affaire.



(MAXPPP)

17h17 : "C'est un supplice, un chemin de croix."

L'avocat des parents de Sophie Le Tan vient à l'instant de réagir sur franceinfo après la conférence de presse de la procureure de la République de Strasbourg. "Ils vont commencer leur travail de deuil, même si perdre un enfant dans ces conditions est abominable", a réagi Gérard Welzer.

16h50 : La conférence de presse de la procureure de la République de Strasbourg, Yolande Renzi, est maintenant terminée. Nous vous préparons un résumé de ce qu'il faut retenir.

16h47 : "Les investigations se poursuivent sans arrêt (...) afin de rechercher tous les éléments et tous les indices qui sont encore nécessaires à la manifestation de la vérité".

16h48 : "Nous n'avons pas encore de résultats ADN".

16h46 : "Pour l'instant, aucun élément ne permet de faire le lien entre la découverte du corps et le mis en examen Jean-Marc Reiser".

16h40 : La procureure de la République de Strasbourg a commencé sa conférence de presse après la découverte du corps de l'étudiante Sophie Le Tan. Vous pouvez la suivre en vidéo ici.

16h36 : La procureure de la République de Strasbourg doit prendre la parole à 16h30 pour faire un point après la découverte du corps del'étudiante Sophie Le Tan. Avant cette conférence de presse, que vous pourrez suivre en vidéo ici, vous pouvez consulter cet article qui résume l'affaire.





(AFP)