Affaire Sophie Le Tan : le procès de Jean-Marc Reiser s'ouvrira lundi dans le Bas-Rhin

Publié Mis à jour
Affaire Sophie Le Tan : le procès de Jean-Marc Reiser s'ouvrira lundi dans le Bas-Rhin
Article rédigé par
A. Lay, G. Fraize, D. Meneu, A. Rapp, France 3 Alsace, P. Goldmann - France 3
France Télévisions

Le procès de Jean-Marc Reiser, soupçonné d'avoir tué Sophie Le Tan, une jeune étudiante de 20 ans, s'ouvrira lundi 27 juin devant la cour d'assises du Bas-Rhin. Près de quatre ans après les faits, la famille de la victime aimerait connaître enfin la vérité.

Durant quatre ans, Jean-Marc Reiser a multiplié les versions, nié les faits, puis reconnu partiellement son implication dans la mort de Sophie Le Tan. À la veille du procès, dimanche 26 juin, la famille de la victime ne lui accorde presque plus aucun crédit. "Il a toujours menti depuis le début. (…) Même s'il dit la vérité, même s'il dit des vérités, nous ne saurons jamais vraiment si c'est le cas", commente Laurent Tran Van Mong, le cousin de la victime. 

Jean-Marc Reiser encourt la réclusion criminelle à perpétuité 

En septembre 2018, Sophie Le Tan, une jeune étudiante, quitte l'hôtel où elle travaille afin de visiter un appartement à Strasbourg (Bas-Rhin). Rapidement, elle cesse de donner des nouvelles à ses proches, avec qui elle a pourtant rendez-vous pour fêter ses 20 ans. Les enquêteurs croisent les informations, puis tombent sur un nom : celui de Jean-Marc Reiser, l'auteur des annonces publiées sur le site de location d'appartements. 

L'homme avait été condamné en 2001 à 15 ans de prison pour une série de viols. Mis en examen, il nie toute implication, malgré des traces ADN retrouvées dans son appartement. Plus d'un an après, le corps de la jeune fille est retrouvé démembré dans la forêt. Il passe alors aux aveux, mais réfute tout acte prémédité. Jean-Marc Reiser encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.