Meurtre de Sarah Halimi : des rassemblements à Paris pour réclamer un procès

Des rassemblements ont eu lieu dimanche 5 janvier pour demander justice pour Sarah Halimi, une retraitée juive rouée de coups et défenestrée en 2017. Le principal suspect a été jugé pénalement irresponsable.

franceinfo

Au pied de l'immeuble de Sarah Halimi dimanche 5 janvier à Paris, quelques bougies sont allumées pour rendre hommage à cette retraitée de confession juive sauvagement assassinée. Au-delà de l'hommage, c'est leur incompréhension que les manifestants sont venus crier. Quelques minutes plus tôt, à pied ou à moto, ils font du bruit pour contester une décision de justice, celle qui a déclaré le principal suspect pénalement irresponsable.

"On ne peut pas tuer et rester impuni"

"On ne peut pas tuer et être impuni sous prétexte qu'on a une bouffée délirante parce qu'on a fumé trois joints", explique une manifestante. Dans la nuit du 3 au 4 avril 2017, Sarah Halimi, 65 ans, vit de longues minutes de torture. Son voisin enjambe son balcon pour s'introduire chez elle en criant : "Allahu Akbar". Il la roue de coups et la défenestre. Dans le cabinet de son avocate, le frère de Sarah Halimi ne comprend toujours pas. La justice a bien reconnu le caractère antisémite du meurtre, mais ne renvoie pas le principal suspect devant une cour d'assises. Il reste un dernier recours : celui de la Cour de cassation.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rue de Vaucouleurs, dans le 11e arrondissement de Paris, où s\'est produit le meurtre de Sarah Halimi, une retraitée juive, la nuit du 3 au 4 avril 2017.
La rue de Vaucouleurs, dans le 11e arrondissement de Paris, où s'est produit le meurtre de Sarah Halimi, une retraitée juive, la nuit du 3 au 4 avril 2017. (CATHERINE FOURNIER / FRANCEINFO)