Affaire Mila : cinq nouvelles personnes interpellées seront jugées pour "harcèlement moral en ligne" et "menaces de mort"

Ces cinq personnes, âgées de 18 à 38 ans, ont été interpellées en Seine-et-Marne, en Ardèche, dans l'Yonne et le Doubs. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Mila au procès des personnes soupçonnées de l'avoir cyberharcelée, le 3 juin 2021 au tribunal judiciaire de Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans l'affaire Mila, mardi 28 septembre, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris, mercredi. Ces quatre femmes et un homme, âgés de 18 à 38 ans, sont soupçonnés d'avoir menacé de mort la jeune femme sur le réseau social Twitter. Ces cinq personnes ont été interpellées en Seine-et-Marne, en Ardèche, dans l'Yonne et le Doubs, après une enquête coordonnée par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH).

Ces auteurs de tweets menaçant Mila ont reconnu les faits en garde à vue. Ils seront jugés devant le tribunal correctionnel de Paris les 11 et 12 avril 2022, pour "harcèlement moral en ligne" et "menaces de mort", précise le parquet de Paris.

Onze personnes condamnées en juillet

En juillet, le tribunal correctionnel de Paris a condamné dix personnes pour "harcèlement en ligne" et la onzième, une jeune femme de 18 ans, pour "menaces de mort" à l'encontre de la jeune Mila. Un douzième prévenu a bénéficié d'un vice de procédure et le dernier a été relaxé faute de preuves. Tous, des jeunes pour la plupart sans antécédent judiciaire âgés de 18 à 29 ans, étaient jugés pour avoir diffusé quelques-uns des milliers de messages de haine et de menaces contre Mila.

L'adolescente avait été la cible d'un "raz de marée de haine" après avoir répondu en janvier 2020 à des injures sur les réseaux sociaux sur son orientation sexuelle, par le biais d'une vidéo véhémente sur l'islam.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Mila

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.