Affaire Le Scouarnec : reprise du procès

Le procès de Joël Le Scouarnec rouvre lundi 30 novembre. Il ne concerne toutefois que quatre victimes présumées de l'ancien chirurgien, qui pourrait potentiellement avoir agressé des centaines d'autres enfants.

FRANCE 3

Joël Le Scouarnec a été exfiltré de sa cellule dans le cadre de la réouverture de son procès, lundi 30 novembre. Cet homme de 70 ans pourrait être le plus grand pédocriminel français, avec plus de 300 victimes potentielles. L'ancien chirurgien comparaît pour quatre viols et agressions sexuelles sur des fillettes. Il avait été interpellé en 2017, après que la fille de ses voisins ait raconté le viol dont elle aurait été victime de la part de Joël Le Scouarnec. Dans son journal personnel, le retraité a consigné de nombreux actes pédophiles.

La cour d'assises va chercher la réponse à de nombreuses questions

En duplex de Saintes (Charente-Maritime), où reprend le procès de Joël Le Scouarnec lundi 30 novembre, la journaliste Nathalie Perez revient sur l'affaire en cours de jugement. "La cour d'assises va étudier la personnalité de l'ancien chirurgien, qui se dit fier d'être pédophile. Elle va également essayer de comprendre comment sa famille, pendant toutes ces années, ne l'a jamais dénoncé et comment le milieu médical, dans lequel il évoluait, n'a jamais fait le moindre signalement. C'est ce si long silence que la cour d'assises va tenter de percer", conclut Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Joël Le Souarnec, devant la cour d\'assises de Charente-Maritime, le 13 mars 2020.
Joël Le Souarnec, devant la cour d'assises de Charente-Maritime, le 13 mars 2020. (BENOIT PEYRUCQ / AFP)