Affaire Karachi : nouvelle mise en examen pour Thierry Gaubert, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy

Deuxième mise en examen pour Thierry Gaubert dans le volet financier de l'affaire Karachi - le financement présumé illégal de la campagne électorale d'Edouard Balladur, cette fois pour "subornation de témoin". L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy est soupçonné d'avoir fait pression sur son épouse avant qu'elle ne soit interrogée par la police.

(Philippe Wojazer Reuters)

Hélène de Yougoslavie, l'épouse de Thierry Gaubert, a été entendue à deux reprises en septembre en qualité de témoin, dans le volet financier de l'affaire Karachi. Déposition très compromettante pour son époux, avec lequel elle est en instance divorce.

De nouveau convoqué au pôle financier de la PJ parisienne dans l'après-midi, l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy a été mis en examen à l'issue de deux heures et demie d'audition, cette fois pour "subornation de témoin". Il est soupçonné d'avoir fait pression sur son épouse avant qu'elle n'aille s'épancher chez les enquêteurs en septembre.

C'est la deuxième mise en examen pour Thierry Gaubert dans ce dossier, après une première pour "recel d'abus de biens sociaux".
Les juges Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire enquêtent sur le financement présumé occulte de la campagne présidentielle d'Edouard
Balladur en 1995.
Thierry Gaubert a été conseiller de Nicolas Sarkozy à la mairie de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) en 1983, puis au ministère du Budget entre 1993 et 1995.

Dans cette affaire, un autre proche de Nicolas Sarkozy avait été mis en examen pour les mêmes faits : Nicolas Bazire.