Affaire Jonathan Coulom : le garçon a-t-il été enlevé et assassiné par Martin Ney ?

C'est la question que se posent désormais les enquêteurs après qu'un codétenu de Martin Ney a assuré que ce dernier avait avoué son implication dans l'affaire Jonathan Coulom.

France 3

14 ans après les faits, justice va-t-elle enfin pouvoir être rendue à Jonathan Coulom ? Martin Ney, un Allemand âgé de 47 ans et emprisonné pour des meurtres d'enfants, aurait récemment avoué son implication à un codétenu. À Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique), là où Jonathan Coulom a disparu, la nouvelle a surpris les habitants. "Je croyais que c'était fini, que c'était perdu", confie une femme.

Martin Ney avait nié toute implication

L'affaire Jonathan débute dans la nuit du 6 au 7 avril 2004 quand le garçon de 11 ans disparaît d'un camp de vacances où il passe quelques jours avec sa classe. Les gendarmes prennent rapidement conscience de la gravité de l'affaire. Dans la région s'engagent alors des semaines de recherches. Les 400 gendarmes mobilisés interrogent chaque riverain et passent toute la région au peigne fin. En vain, car six semaines plus tard, le corps de l'enfant est retrouvé dans un étang. Les enquêteurs n'ont alors qu'une seule piste : elle est allemande. Dans les années 90 et 2000 outre-Rhin, trois enfants de huit à 13 ans ont été violés et assassinés avec un mode opératoire similaire. Pour ces crimes, Martin Ney est condamné en 2011. Interrogé à l'époque sur la disparition du petit français, il nie toute implication et n'est pas inquiété, mais ses confessions récentes à un compagnon de cellule pourraient relancer l'enquête.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Jonathan Coulom, retrouvé ligoté dans un étang au printemps 2004.
Une photo de Jonathan Coulom, retrouvé ligoté dans un étang au printemps 2004. (FRANCE 3)