Disparition d'Estelle Mouzin : "Il y a de la colère, de la tristesse et de l'espoir" après les aveux de Monique Olivier, selon l'avocat du père de la fillette

Monique Olivier a affirmé au juge que Michel Fourniret avait enlevé Estelle Mouzin le 9 janvier 2003, avant de la violer et de la tuer.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Lors d'une marche silencieuse à la mémoire d'Estelle Mouzin, avec le père de la fillette (au centre) le 13 janvier 2018 à Guermantes, près de Paris, quinze ans après la disparition de la fillette de 9 ans (photo d'illustration). (THOMAS SAMSON / AFP)

Michel Fourniret a enlevé et tué Estelle Mouzin, a affirmé au juge Monique Olivier, l'ex-femme du tueur en série. Dans ses déclarations à la juge d'instruction cette semaine, elle explique que Michel Fourniret avait emmenée la fillette dans la maison de sa sœur de Ville-sur-Lumes dans les Ardennes, avant de la violer et de l'étrangler, a appris franceinfo auprès de l'avocat de Monique Olivier, Richard Delgenes, vendredi 21 août.

"Il y a de la colère parce que ça fait" des années "que nous disons à la justice que c'est la piste Fourniret qui est la piste la plus solide et qu'il faut la travailler", a réagi sur franceinfo Didier Seban, l'un des avocats du père d'Estelle Mouzin. Il y a de "la tristesse, a indiqué l'avocat. Il y a aussi l'espoir qu'on sache où est le corps d'Estelle pour qu'il soit rendu à sa famille.

franceinfo : Que pensez-vous de ces aveux ?

Didier Seban : Il y a de la colère à l'égard des auteurs de ce crime abominable. Il y en a aussi à l'égard de la justice qui n'a pas mis les moyens pendant des années d'enquêter sur la disparition d'Estele. Cela fait des années que nous disons à la justice que c'est la piste Fourniret qui est la piste la plus solide et qu'il faut la travailler. Il y a aussi l'espoir qu'on sache où est le corps d'Estelle pour qu'il soit rendu à sa famille. Il y a enfin la tristesse d'apprendre la terrible situation qu'a vécue Estelle. Voilà les trois sentiments que l'on peut avoir après ces aveux. Il faut maintenant rechercher ce corps et le rendre à la famille.

Avez-vous un doute ?

Non. Tous les éléments mènent au couple Fourniret, cela fait des années que ça les met en cause. Nous avons les éléments pour dire que c'est eux.

Il faut terminer cette enquête et donner la vérité à la famille qui l'attend depuis si longtemps.

Didier Seban, un des avocats du père d'Estelle Mouzin

à franceinfo

Michel Fourniret est trop fier de son œuvre criminel pour revendiquer des crimes commis par d'autres. C'est évident que c'est lui. Monique Olivier a donné des précisions telles que l'on peut être sûrs que ce sont eux. Nous en étions sûrs depuis longtemps. Nous avions redemandé à ce que l'enquête se poursuive sur cette orientation.

Est-ce qu'il manque encore beaucoup d'éléments ?

Évidemment, c'est un criminel en série, peut-être le pire qu'ait connu la France et beaucoup de meurtres pourraient être expliqués si enfin on enquêtait sur son parcours. C'est ce qui est en train d'être fait au travers des analyses ADN que nous demandons depuis des années. On va peut-être savoir pour d'autres victimes et c'est ce travail qu'il faut mener.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Maintenant que nous avons des enquêteurs déterminés et une juge déterminée, ce que nous souhaitons c'est que nous retrouvions le corps d'Estelle pour qu'elle puisse avoir des obsèques dignes. Que les fouilles puissent avancer. On en saura peut-être plus la semaine prochaine puisque Michel Fourniret doit être interrogé pendant plusieurs jours par la juge d'instruction. On avance par étape. Évidemment, le caractère pervers de ce couple aboutit à ce qu'il faille avancer comme ça pour trouver la résolution de cette affaire. Depuis toujours Michel Fourniret et Monique Olivier jouent avec la douleur des victimes et s'en amusent.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.