Affaire Estelle Mouzin : Monique Olivier charge son ex-compagnon, Michel Fourniret

Vendredi 24 janvier, Monique Olivier a été entendue par la juge chargée de l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin. Elle dit être certaine de culpabilité de son ancien compagnon, Michel Fourniret.

FRANCE 3

Monique Olivier a été entendue par le juge durant dix heures. Vendredi 24 janvier, l'ancienne compagne de Michel Fourniret a confirmé que le tueur en série serait à l'origine de la disparition d'Estelle Mouzin en 2003. Selon elle, la fillette était le profil type des victimes de "l'Ogre des Ardennes". "Sur la période 1990 à 2000, Michel Fourniret, lorsqu'il partait en chasse avait eu plusieurs fois l'occasion de prononcer la phrase : 'Celle-ci au moins on ne la retrouvera jamais'. Ce qui laisse à penser que sur la période, plusieurs disparitions sont à imputer à Michel Fourniret", a indiqué Me Richard Delgenes, avocat de Monique Olivier.

Un alibi fragilisé

Cette dernière fragilise également l'alibi de son ancien compagnon, le jour de la disparition d'Estelle Mouzin. Le 9 janvier 2003, il aurait passé un coup de téléphone à son fils depuis son domicile de Sart-Custinne (Belgique), situé à plusieurs centaines de kilomètres d'où résidait la fillette. Monique Olivier affirme désormais que c'est elle qui a passé ce coup de fil à la demande de Michel Fourniret.

Le JT
Les autres sujets du JT
Michel Fourniret dans une voiture de police, le 21 mai 2008, à Charleville-Mézières (Ardennes).
Michel Fourniret dans une voiture de police, le 21 mai 2008, à Charleville-Mézières (Ardennes). (ALAIN JULIEN / AFP)