Affaire Estelle Mouzin : les fouilles dans les Ardennes reprendront après une opération de déboisement

Les opérations de fouilles pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin ont été suspendues. La zone va être déboisée pendant quinze jours pour faciliter les recherches.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les fouilles pour retrouver le corps de l'enfant, à Rumel (Ardennes), le 8 avril 2021 (KAREN KUBENA / MAXPPP)

Les nouvelles fouilles entamées jeudi dans les Ardennes pour tenter de retrouver le corps d’Estelle Mouzin ont été interrompues, et reprendront après une opération de déboisement, a appris ce lundi franceinfo de source proche de l’enquête.

Une opération qui va durer deux semaines

Cette opération de déboisement, qui commence mardi et qui doit durer 15 jours, va permettre de faciliter les fouilles par la suite. Elles s'effectueront sur une zone de quelques centaines de mètres carrés, à Issancourt-et-Rumel, à trois kilomètres de Ville-sur-Lumes, village dans lequel se trouve la maison où le tueur en série Michel Fourniret a avoué avoir séquestré la fillette.

Les enquêteurs avaient délimité ce périmètre de fouilles sur les indications de l’ex-épouse de Michel Fourniret, Monique Olivier. Cette dernière a reconnu avoir participé à la séquestration d’Estelle Mouzin. En novembre 2019, Michel Fourniret a été mis en examen dans cette affaire pour "enlèvement et séquestration suivis de mort", tandis que Monique Olivier a été mise en examen pour "complicité".

Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.