Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Grégory : le juge Lambert, "apte à toutes les fonctions... sauf celle de juge d'instruction"

En 1984, quand l'affaire Grégory éclate dans une région tranquille, le jeune juge d'instruction pense tenir "l'affaire de sa vie". Symbole des errements de la justice dans l'affaire Grégory, il en sera finalement l'une des victimes, jusqu'au suicide. Retour dans cet extrait de "Complément d'enquête" sur les débuts de Jean-Michel Lambert.

COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2

En juillet 2017, le suicide du juge Lambert, le tout premier à instruire l'affaire Grégory dès 1984, résonne comme un énième coup de théâtre dans un interminable dossier. Dans une lettre adressée à un journaliste de L'Est républicain, "le petit juge" resté le symbole les errements de la justice expliquait ainsi son geste : "Je sais que je n'aurai plus la force désormais de me battre dans la dernière épreuve qui m'attendrait". Cette "dernière épreuve", ce sont de nouvelles mises en examen dans une enquête rouverte en 2008.

Dans cet extrait de "Grégory : la malédiction des juges", "Complément d'enquête" remonte au tout début d'un long calvaire. Epinal, dans les années 80 : une cité vosgienne paisible dans une région isolée. Son chef de juridiction l'accueille avec ces mots : "Si vous aimez marcher, si vous aimez la nature, ça va vous plaire... en revanche, il se ne passe rien sur le plan judiciaire." Un poste a priori sans danger pour un juge inexpérimenté, "apte à toutes les fonctions, de l'avis de l'Ecole nationale de la magistrature... sauf celle de juge d'instruction" !

Sa première affaire d'envergure nationale

Comme il le disait lui-même aux journalistes, "le petit juge" "n'avait pas forcément la vocation", rappelle la journaliste Patricia Tourancheau. "Il rêvait d'être romancier [il a d'ailleurs signé des romans policiers avec un certain succès] ou agent secret... mais quand cette affaire arrive, il dit : 'C'est l'affaire de ma vie, c'est la chance de ma vie. C'est mon destin !'"

Jean-Michel Lambert exerce depuis cinq ans quand le 180e dossier de l'année arrive sur son bureau : le meurtre d'un petit garçon de 4 ans, noyé dans la Vologne. Sa première affaire d'envergure nationale...

Extrait de "Grégory : la malédiction des juges", à voir dans "Complément d'enquête" le 6 septembre 2018.

Affaire Grégory : \"C\'est la chance de ma vie, c\'est mon destin\", s\'enthousiasmait le juge Lambert à ses débuts
Affaire Grégory : "C'est la chance de ma vie, c'est mon destin", s'enthousiasmait le juge Lambert à ses débuts (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)