Affaire Grégory : Murielle Bolle remise en liberté

Énième rebondissement dans l'affaire Grégory. Murielle Bolle, le témoin clef de ce dossier, va retrouver la liberté. Elle sera placée sous contrôle judiciaire. Sa demande a été acceptée ce vendredi 4 août après une longue audience à Dijon (Côte-d'Or).

FRANCE 2

Une sortie sous haute surveillance le plus loin possible des caméras. Murielle Bolle vient de passer plus d'un mois en détention provisoire. Ce vendredi soir, elle est libre, mais toujours mise en examen pour enlèvement suivi de mort. L'avocat des parents de Grégory Villemin ne se montre pas surpris par cette décision. "Cette solution était tout à fait envisageable, il y avait des éléments dans un sens comme dans un autre", explique maître Marie-Christine Chastant-Morant.

Celle qui en sait trop ou qui en a trop dit

Depuis plus de 30 ans, Murielle Bolle, c'est celle qui en sait trop ou qui en a trop dit. À l'époque le témoignage de cette adolescente rousse fait basculer l'enquête. Elle assure avoir vu son beau-frère, Bernard Laroche, enlever le petit Grégory. Il sera inculpé pour assassinat. Mais deux jours plus tard, elle se rétracte. À l'époque, pour la justice, c'est un témoin. Depuis juin dernier, elle est l'une des trois personnes mises en examen dans cette affaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Muriel Bolle lors du procès Villemin à Dijon (Côte-d\'Or) en 1993.
Muriel Bolle lors du procès Villemin à Dijon (Côte-d'Or) en 1993. (MAXPPP)