Cet article date de plus de trois ans.

Affaire Grégory : Murielle Bolle mise en examen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire Grégory : Murielle Bolle mise en examen
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions
Murielle Bolle, qui, il y a 32 ans, avait accusé Bernard Laroche du rapt du petit Grégory Villemin, avant de se rétracter, a été placée en détention provisoire ce jeudi 29 juin. 
Après plus d'une heure passée dans le bureau du juge, Murielle Bolle est conduite à la maison d'arrêt de Dijon (Côte-d'Or). Elle vient d'être mise en examen pour enlèvement de mineur de moins de 15 ans suivi de mort. Ce vendredi matin, dans les Vosges, ce nouvel épisode de l'affaire Grégory est vécu avec lassitude. "Ce n'est quand même pas normal qu'on arrête des gens après tant d'années. Elle a sa vie, il faudrait peut-être la laisser un peu tranquille", estime une habitante. "Je suis pour la justice, pour la loi des hommes. Mais ça fait un petit peu tard, là...", explique un autre. 

Témoignage clé d'un cousin

De témoin-clé de l'affaire Grégory, Murielle Bolle vient de passer suspect d'un crime commis il y a 32 ans. En 1984, elle accuse son beau-frère, Bernard Laroche, avant de se rétracter. Aujourd'hui, c'est un de ses cousins qui met en doute la sincérité de cette rétractation, selon lui sous pression. "C'est un témoignage récent [...] très précis [...] où il explique qu'il a été témoin de violences de la part de l'entourage de Murielle Bolle", indique Jean-Jacques Bosc, procureur général de la Cour d'appel de Dijon. Un élément nouveau qui, pour la défense, ne justifie pas cette mise en examen. "Je pense que c'est un témoignage entièrement forgé et qui ne repose sur aucun élément de réalité", réplique Me Jean-Paul Teissonnière. "Je suis frappé par la concordance du réveil d'un certain nombre de gens qui se prétendent aujourd'hui des témoins, qui n'ont rien dit pendant 32 ans".
Après les époux Jacob et Murielle Bolle, d'autres membres de la famille devraient être entendus, à commencer par Marie-Ange Laroche, veuve de Bernard Laroche. "On cherche absolument à mettre en cause Bernard Laroche, qui a été innocenté puis assassiné. Et ça, c'est absolument incompréhensible", déplore Me Gérard Welzer, avocat de Marie-Ange Laroche. Mardi, la justice décidera si Murielle Bolle reste en détention ou si, comme les époux Jacob, elle sera placée en contrôle judiciaire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.