Affaire Grégory : Murielle Bolle, belle-soeur de Bernard Laroche, placée en garde à vue

Il a 32 ans, ce témoin-clé dans l'affaire Grégory avait livré un témoignage accablant contre Bernard Laroche, avant de se rétracter.

France 3

Depuis que l'affaire Grégory a été relancée il y a quinze jours, les enquêteurs ne relâchent pas la pression. Mercredi 28 juin, les gendarmes ont interpellé Murielle Bolle à son domicile de Granges-sur-Vologne (Vosges). Interrogée sous le régime de la garde à vue, "elle répond aux questions qui lui sont posées par les gendarmes et pour l'instant, l'audition se déroule dans des conditions très correctes", affirme son avocat Jean-Paul Teissonnière.

Complicité d'assassinat et de non-dénonciation de crime

Adolescente à l'époque des faits, il y a 32 ans, Murielle Bolle avait accusé son beau-frère Bernard Laroche d'avoir kidnappé le petit Grégory avant de se rétracter, affirmant avoir reçu des pressions des gendarmes. Ce mercredi, l'avocat de la famille de Grégory estime que l'interpellation de Murielle Bolle constitue un développement très important de l'affaire. "Je pense qu'elle a très largement minimisé son implication dans l'affaire", lance Maître Thierry Moser. Murielle Bolle se trouvait toujours en garde à vue dans la soirée pour des faits de complicité d'assassinat et de non-dénonciation de crime.

Le JT
Les autres sujets du JT
Murielle Bolle le 21 juin 2017 dans son jardin, à Granges-sur-Vologne (Vosges).
Murielle Bolle le 21 juin 2017 dans son jardin, à Granges-sur-Vologne (Vosges). (PATRICK HERTZOG / AFP)