Cet article date de plus de quatre ans.

Affaire Grégory : l’enquête s’accélère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire Grégory : l’enquête s’accélère
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Leur garde à vue s’est terminée ce vendredi matin. Marcel et Jacqueline Jacob ont été déférés devant le parquet général de Dijon (Côte-d'Or). Ils sont soupçonnés d’avoir joué un rôle dans cet assassinat jamais élucidé. La piste familiale semble se confirmer.

Après 48 heures de garde à vue, Jacqueline Jacob, présentée comme l’un des corbeaux de l’affaire Grégory a été déférée devant un juge avec son mari. Elle est la grand-tante du petit garçon. Les expertises en écriture la confondent. Elle aurait écrit les lettres anonymes de menace adressées aux parents de l’enfant avant le meurtre. Dès jeudi, le procureur parlait d’un crime collectif, sur fond de jalousie envers les parents de Grégory. En plus des époux Jacob, le procureur présente la grand-mère de l’enfant comme l’auteur des lettres de menaces adressées à un juge de l’affaire.

Une avancée décisive

Il évoque aussi un homme moustachu qui aurait effectué des repérages quelques heures avant le crime. Il pourrait s’agir de Bernard Laroche, cousin de Jean-Marie Villemin. Un temps suspecté, il a été abattu par le père de Grégory. Pour la première fois depuis 33 ans, l’enquête semble connaître une avancée décisive.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Affaire Grégory

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.