Cet article date de plus de cinq ans.

Affaire Grégory : la grand-tante et le grand-oncle mis en examen

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Affaire Grégory : la grand-tante et le grand-oncle mis en examen
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Marcel et Jacqueline Jacob, grand-oncle et grand-tante du petit Grégory, ont été mis en examen pour "enlèvement et séquestration suivie de mort". Le couple a été placé en détention provisoire.

Ce sont les premières mises en examen dans l'affaire Grégory depuis 32 ans. Après 48 heures de garde-à-vue, Jacqueline Jacob,la grand-tante de Grégory Villemin, et son mari Marcel Jacob ont été placés en détention provisoire. Mis en examen pour enlèvement et séquestration suivie de mort. Le couple est soupçonné d'avoir joué un rôle dans le meurtre de Grégory Villemin en octobre 1984. Rebondissement spectaculaire dans l'une des plus grandes énigmes criminelles en France. La Justice les suspecte d'être les corbeaux de l'affaire. Ceux qui ont écrit ces mots menaçants quelques mois avant le crime.

De nouvelles expertises en écriture sont confondantes selon le procureur général. "Le dossier révèle l'existence d'un lien indissociable entre les trois lettres anonymes de 1983, le courrier posté le jour du crime avant 17h15 et l'enlèvement de l'enfant. Je rappelle que le corbeau est constitué de deux personnes, un homme et une femme", a indiqué Jean-Jacques Bosc, procureur général de la cour d'appel de Dijon (Côtes-d'Or) lors d'une conférence de presse.

"Je vous dis rien c'est rien"

Et selon la Justice, le couple n'a pas présenté d'alibi durant sa garde à vue. C'est donc la thèse du complot familial que semblent privilégier les enquêteurs. Des accusations que les avocats du couple rejettent en bloc. "Ils jettent en pâture un couple. Il n'y a rien, quand je vous dis rien c'est rien. Aucune preuve matérielle, aucune preuve scientifique, rien, aucun aveu, rien", précise maître Stéphane Giuranna, avocat de Marcel Jacob.

Et pourtant, c'est un nouvel espoir pour les époux Villemin, bouleversés selon leur avocat. "Ils ressentent tout à la fois, soulagement, satisfaction, mais d'autre part une intense douleur morale. Suite à la révélation de la félonie de certains membres de la cellule familiale", livre maître Thierry Moser, avocat des parents de Grégory. Jacqueline et Marcel Jacob, septuagénaires, ont été interpellés mercredi 14 juin à leur domicile d'Aumontzey dans les Vosges. Ils passeront ce vendredi leur première nuit en détention dans deux prisons différentes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.