Affaire Grégory : interrogatoire de Jacqueline Jacob

Devant la juge d'instruction, la grand-tante de Grégory Villemin a enfin répondu aux questions et s'est appuyée sur un alibi.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Dans la voiture noire qui s'engouffre dans ce parking, se trouve Jacqueline Jacob. Son arrivée est aussi rapide que discrète, sur le côté du palais de justice. La grand-tante du petit Grégory est attendue par la juge d'instruction.

En juin dernier, elle n'avait pas dit un mot face aux enquêteurs, mais compte cette fois répondre aux questions. Jacqueline Jacob nie toujours son implication dans le meurtre du petit Grégory.

Un alibi en béton

Ce soir-là, elle et son mari avaient un alibi, comme le proclame son avocat. Jacqueline Jacob a été mise en examen en juin dernier, elle est soupçonnée d'avoir envoyé des lettres de menaces aux parents de Grégory et d'être impliquée dans la mort de l'enfant.

Écrouée en juin, elle a été remise en liberté, mais placée sous contrôle judiciaire. Désormais, elle doit résider loin de son domicile des Vosges et loin de son mari. L'audition a duré trois heures, toutes les questions n'ont pu être abordées, d'autres rendez-vous avec la justice sont prévus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacqueline Jacob a décidé de répondre aux questions de la juge.
Jacqueline Jacob a décidé de répondre aux questions de la juge. (FRANCE 3)