Affaire Grégory : "Elle aspire à la tranquillité", réagit l'avocat de Ginette Villemin, remise en liberté

La tante du petit garçon est ressortie libre de sa garde à vue. Franceinfo a joint ses avocats. 

Ginette Villemin, ici photographiée le 24 février 2010 au palais de justice de Dijon, est ressortie libre de sa garde à vue, le 15 juin 2017.
Ginette Villemin, ici photographiée le 24 février 2010 au palais de justice de Dijon, est ressortie libre de sa garde à vue, le 15 juin 2017. (MAXPPP)

Elle avait été placée en garde à vue, mercredi 14 juin, dans l'enquête sur la mort du petit Grégory, en 1984. Ginette Villemin, la tante de l'enfant, a été remise en liberté jeudi, en fin d'après-midi, a annoncé l'un de ses avocats à franceinfo. "Elle a été libérée ce soir, sans aucune charge retenue contre elle", a affirmé Gérard Welzer, sans en dire plus sur le contenu de son audition. 

"Ma cliente n'a aucune déclaration à faire. Elle aspire à la tranquillité et elle aussi attend la vérité dans cette affaire, a ajouté Rémi Stéphan, l'autre avocat de Ginette Villemin. Elle est libre et il n'y a strictement aucun élément contre elle, ni aucun élément nouveau. Qu'elle soit placée en garde à vue et que son nom soit donné, c'est totalement injustifié parce qu'il n'y a aucun élément." 

Ce sont les mêmes questions qu'il y a 32 ans, sur les rapports entre les uns et les autres. Ce sont les mêmes questions mais la mémoire est moins bonne.Rémi Stéphanà franceinfo

Marcel et Jacqueline Jacob toujours entendus

Deux autres membres de la famille Villemin sont toujours entendus par les gendarmes de la section de recherche de Dijon (Côte-d'Or). Il s'agit de Marcel Jacob et sa femme Jacqueline, l'oncle et la tante du père de Grégory, Jean-Marie Villemin. De nouvelles expertises d'une lettre manuscrite anonyme de 1983 adressée à Jean-Marie Villemin, le père de Grégory, orientent les soupçons sur Jacqueline Jacob, a révélé jeudi le procureur général de Dijon, qui a également affirmé que "plusieurs personnes ont concouru" à l'assassinat de Grégory.