Cet article date de plus d'un an.

Violences après la mort de Nahel : dans toute la France, des rassemblements en soutien aux élus pris pour cible

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Violences après la mort de Nahel : dans toute la France, des rassemblements en soutien aux élus pris pour cible
Article rédigé par France 3 - G. Daret, J. Assouly, R. Mathe, J. Duboz, D. Fuet, C. Beauvalet, France 3 Régions
France Télévisions
France 3
La marche en soutien au maire de L'Haÿ-les-Roses dans le Val-de-Marne a rassemblé des centaines de personnes dans l’après-midi du 3 juillet. Citoyens et élus sont venus en nombre après l’attaque du domicile de l’édile ce week-end à la voiture bélier. Des rassemblements similaires ont eu lieu partout en France.

Il est devenu le symbole des élus pris pour cible. Vincent Jeanbrun, maire de L'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne), dont le domicile et la famille ont été attaqués à la voiture bélier, a reçu le soutien de près d’un millier de personnes dans l’après-midi du lundi 3 juillet. "(...) Ensemble, chers citoyens de France, nous relevons la tête, nous faisons face sans détourner le regard, nous reprenons la parole pour que la majorité silencieuse puisse se faire entendre et dire stop, ça suffit", a scandé Vincent Jeanbrun.

Une Marseillaise entonnée en soutien aux élus

À ses côtés se trouvaient des responsables politiques mais aussi énormément d’anonymes. "C’est pas normal que ça aille aussi loin en fait", estime un anonyme. Un rassemblement a également eu lieu devant la mairie de Nanterre (Hauts-de-Seine), la ville où tout a commencé. Partout en France, des milliers de personnes se sont réunies devant les mairies, comme en Lorraine à Metz où une Marseillaise a été entonnée en soutien à tous les élus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.